Outil de traduction gratuite de site Internet

 

AUCUN REVE N'EST TROP GRAND !

Hébreux 11.24 et 25

C’est par la foi que Moïse, devenu grand, refusa d’être appelé fils de la fille de Pharaon, aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que d’avoir pour un temps la jouissance du péché.

 

Moïse avait été sauvé des eaux et avait grandi à la cour du royaume le plus puissant de l'époque : l'Égypte. Une brillante carrière était ouverte devant lui et finalement, n'était-ce pas l'Éternel qui avait conduit son destin pour qu'il se retrouve là ? Pourtant, jour après jour, naissait dans son cœur une frustration, une insatisfaction, un désir profond d'autre chose...

Dès sa naissance, Moïse avait un appel sur sa vie : celui d'être un libérateur pour les Hébreux ! Certains pourraient penser qu'étant à un poste clé, il aurait pu influencer le gouvernement égyptien pour qu'il donne plus de privilèges aux Israélites et quelquefois Dieu agit ainsi, mais pas dans ce cas. En fait, il y avait un fort « contentieux » entre pharaon et Dieu et Celui-ci voulait montrer toute Sa grandeur et Sa puissance : une sorte de leçon à ce roi imbu de lui-même au point de défier le ciel.

Dieu a préparé son serviteur au travers de difficiles épreuves et quand il fut prêt, à Ses yeux, Il l'envoya. Ma réflexion c'est : avons-nous déjà « médité » sur notre destinée, et si oui, y sommes-nous entrés ou vivons-nous une frustration dans notre être ? Je pense sincèrement que nous ne serons pas satisfaits tant que nous ne serons pas entrés dans le pourquoi Dieu nous a créés ! Nous sommes peut-être dans une situation très confortable mais le bonheur semble s'échapper tout le temps. Nous avons tout pour être heureux mais, au plus profond de nous-mêmes, nous ne le sommes pas !

Mes bien-aimés, si c'est votre cas, n'attendez pas un jour de plus. Bien sûr que suivre votre destinée aura un prix, bien sûr que vous quitterez peut-être le confort d'un palais pour la vie rude d'un désert. Probablement que votre entourage dira que vous êtes fous mais... aucun rêve n'est trop grand s'il vient de Dieu, aucun rêveur n'est trop petit s'il est envoyé par Dieu ! Réfléchissons bien à ce verset : « Pourquoi pesez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas ? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas ? Ecoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, et votre âme se délectera de mets succulents » 1. Nous vous conseillons néanmoins la plus grande prudence ! Il est impératif que notre rêve vienne de Dieu et que nous soyons mandaté par Lui, et Lui seul !

Bonne réflexion.

1 Esaïe 55.2

 

 

© Juin 2015