INGRAT ?

2 Timothée 3.2       

Car les hommes seront... ingrats.

 

Le mot « ingrats » traduit le grec « acharistos ». Le « a » se traduit par « absence de » et « charistos » est probablement un dérivé de charizomai qui signifie entre autres : se montrer aimable, accorder le pardon ou encore remettre une dette. Donc nous pouvons traduire ainsi : les hommes seront désagréables, incapables de pardonner et rancuniers !

L'ingratitude est une attitude qui déplaît énormément à Dieu. Jésus s'est profondément offusqué quand un seul des dix lépreux est revenu pour rendre gloire à Dieu 1. Le peuple d'Israël dans le désert a « lassé » la patience de Dieu par son attitude de mécontentement. Notre vie spirituelle ne progressera pas ou peu si nous restons dans une attitude ingrate. Savoir dire merci et être reconnaissant est important, envers Dieu, mais aussi envers nos semblables. A vrai dire, le manque de gratitude montre souvent un cœur dur et égoïste.

Que dire alors du manque de pardon ? Nous avons abordé déjà souvent ce sujet. Notre propre pardon, et nous en avons tous besoin, est conditionné par notre propre capacité à pardonner. Quand nous ne voulons pas pardonner et tenir toutes sortes de rancunes, nous démontrons que nous croyons être parfaits et que nous n'avons pas besoin du pardon de Dieu pour nos vies. Un cœur touché par la grâce sera magnanime. Il ne voudra pas perdre le flot de cette grâce et s'encombrer de mauvais sentiments comme l'amertume, la rancœur et la haine !

Un enfant de Dieu qui baigne dans une attitude de reconnaissance sera en bonne santé spirituelle. Comment connaître notre attitude de cœur dans ce domaine ? Il suffit de nous écouter parler !

Mes bien-aimés, réfléchissons y un peu : le salut que notre Dieu nous a accordé est tellement extraordinaire qu'il devrait provoquer en nous un état de reconnaissance permanent, même si « la vie » n'est pas toujours facile ! Ajoutons à cela toutes les interventions de Dieu en notre faveur, il y a de quoi lui rendre grâce, non ? Comme le dit le cantique : « Compte les bienfaits de Dieu, mets les tous devant tes yeux, et tu verras en adorant, combien le nombre en est grand ».

Bonne réflexion

1 Luc 17.17

 

 

 

© Août 2015