La pensée à méditer du 30 décembre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Supérieurs ?

Romains 12.3 - Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.

Quand nous contemplons l’univers et tout ce qu’il renferme, cela nous montre combien notre Dieu est grand et majestueux mais aussi combien nous ne sommes rien, juste un grain de poussière. Pourtant, il a plu à notre Dieu de s’abaisser jusqu’à nous et de nous aimer chacun personnellement. Quelle joie de se savoir aimés par Lui, de pouvoir s’abandonner à Lui et de Le laisser conduire notre vie. Quelle joie aussi de devenir un instrument entre ses mains pour manifester son Royaume ici-bas.

Il va sans dire que c’est un privilège de servir un si grand Dieu. En effet, quand nous réalisons notre petitesse et le fait qu’un si grand Dieu ait confiance en nous pour nous confier des choses, wouahhh , n’est ce pas incroyable ? Cependant, nous constatons avec tristesse que pour certains, devenir un instrument entre les mains de notre Seigneur, n’est plus un privilège mais une promotion leur permettant de faire comprendre aux autres qu’ils sont inférieurs à eux, de les écraser, voire même de les ridiculiser.

Dans notre verset du jour, Paul nous montre le chemin de comment nous comporter. Et si cette fin d’année était le bon moment pour faire un stop dans nos activités et de laisser Dieu nous montrer les sentiments qui animent nos cœurs à l’égard de nos frères et sœurs. Nous croyons nous supérieurs ? les ignorons-nous, les balayons-nous d’un revers de la main, leur faisant ressentir combien ils sont à nos yeux insignifiants et bon à rien ?

Ne soyons pas trompés, nos belles apparences, nos démonstrations de puissance, nos révélations, l’étalage de nos bénédictions… ne changeront rien à ce que notre cœur doit être. Et si c’était le temps de se questionner, de s’humilier et de revenir à un bon comportement tout en retrouvant son cœur d’enfant, de redevenir petits à nos yeux mais grands aux yeux de notre Dieu.

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Décembre 2017

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

 

 

 
___________________________________________