La pensée à méditer du 26 décembre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Soyez reconnaissants !

Colossiens 3.15 - Et soyez reconnaissants.

Je ne sais pas pour vous mais je suis attristé de voir le manque de reconnaissance qu'il y a dans notre société. Même constat chez une dame qui était abasourdie et écœurée après avoir fait un stage de bénévolat aux restos du cœur. Aujourd'hui, tout semble dû, le mot merci est devenu une denrée rare, et les attitudes sont plus désinvoltes les unes que les autres. Ok, c'est notre société, mais ce qui est navrant, c'est de retrouver cette même attitude chez les enfants de Dieu !

Mon épouse et moi, nous nous posions la question : « Comment le Seigneur Jésus réagissait face aux dons qu'on Lui faisait ? ». Une chose est sûre, c'est qu'Il mettra en avant Marie qui a oint ses pieds d'un parfum de grand prix. D'ailleurs, en accomplissement de sa prophétie, nous en parlons encore maintenant.

Je me suis donc posé la question, mais pourquoi les chrétiens, dans leur majorité ne sont-ils pas reconnaissants ? Sont-ils tellement absorbés par leurs problèmes qu'ils en oublient la politesse même ? Sont-ils méprisants pensant que ce qu'on leur offre ne coûte rien au donateur ? Où envisagent-ils que celui qui leur donne soulage sa conscience, n'étant en rien guidé par l'amour ?

Quand Paul nous exhorte à être reconnaissants, il nous encourage en fait à saisir pleinement le sens de la grâce. Nous avons peut-être tellement appuyé sur l'amour de Dieu en annonçant l'Évangile que les chrétiens n'arrivent plus à assimiler que sans cette immense grâce du sacrifice de Jésus, ils seraient perdus pour l'éternité dans des tourments indicibles.

Un enfant de Dieu qui saisi pleinement la grâce dont il fait l'objet ne pourra qu'être infiniment reconnaissant à Dieu pour chaque bénédiction, petite ou grande, et aussi reconnaissant envers celui que Dieu a utilisé pour son bien. Il ne s'agit pas de « salamalek » mais d'un respect élémentaire envers le frère ou la sœur qui a manifesté son amour envers nous.

Que le Seigneur nous aide a changé de comportement face aux dons afin que rien ne vienne entraver ses bénédictions envers nous.

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Novembre 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

 

 

 
___________________________________________