La pensée à méditer du 18 décembre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

Seul(e) avec Dieu !

Matthieu 26.38 - Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez avec moi.

Le Seigneur Jésus est en train de vivre un des moments les plus pénibles de son existence dans le jardin de Gethsémané. Il espère avoir le soutien de ses amis les disciples mais nous savons qu'ils ont été démissionnaires, harassés par la fatigue. Paul, de son côté, dira : « Dans ma première défense, personne ne m’a assisté, mais tous m’ont abandonné » (2 Timothée 4.16).

L'être humain souffre quand il est seul, c'est un mal pesant difficile à supporter surtout quand celui-ci doit affronter des épreuves. Cependant, Jésus et Paul ont dû passer par là sans que Dieu ne comble ce sentiment de solitude, du moins en apparence.

Pour beaucoup d'entre nous il y aura des temps dans nos vies où nous devrons passer par là ! C'est la dure leçon de la dépendance complète et de la confiance totale en Dieu. Notre Dieu est tout à fait capable de mettre sur notre route la ou les personnes qui répondront à ce besoin mais dans certain cas, Il ne le fera pas. Pourquoi ? Parce qu'Il veut que nous nous appuyons que sur Lui et Lui seul.

Ce que Dieu voit c'est toujours l'après ! Après avoir traversé ces moments pénibles, notre relation avec Lui sera tellement beaucoup plus profonde et intime. C'est le seul moyen de comprendre à quel point notre Dieu est suffisant.

Jésus est sorti de ce moment de prière angoissant fortifié et prêt pour affronter la croix. Paul dira : « C’est le Seigneur qui m’a assisté et qui m’a fortifié » (2 Timothée 4.17). Ils ne sont pas restés sans secours mais le Seigneur a répondu Lui-même.

Mes bien aimés, s'il y a des limites que le Seigneur nous demandera de franchir seul, soyons assurés que Lui sera là, tout puissant et tout suffisant pour se glorifier en nous. Soyons aussi certains qu'il y aura un après. « Il mettra un chemin dans le désert et des fleuves dans la solitude » (Esaïe 43.19).

Que ces quelques lignes vous redonnent courage. Soyez bénis.

Ezéchiel 37 Ministères © Novembre 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

 

 

 
___________________________________________