La pensée à méditer du 3 décembre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faiseur de bêtises mais pas bête !

Esaïe 41.9 - ...Tu es mon serviteur, Je te choisis et ne te rejette pas.

Un texte de Fabien Weigel nous a touchés récemment. Il expliquait que les actes ne définissent pas ce que nous sommes. Cette semaine, mon épouse en a donné une belle illustration. Elle faisait la cuisine avec Lili quand celle-ci a renversé un peu de la préparation pour le « pain perdu » en s'exclamant : « Que je suis bête ! ». Sa maman l'a reprise gentiment en disant : « Tu fais des bêtises mais tu n'es pas bête ! ».

Combien de fois nous réduisons notre identité à ce que nous faisons, que ce soit bon ou mauvais ? Combien de fois nous jugeons une personne d'après ses actes. Il nous appartient de pouvoir juger un acte, de le définir comme bon ou mauvais, mais Jésus Lui-même nous commande de ne pas juger la personne. Quand nous parlons à nos enfants, forgeons-nous leur identité par des : « Tu es bête, tu es nul, tu es un bon à rien ? ».

Notre Dieu ne nous dira jamais ce genre de choses. Il aura peut-être un reproche plein d'autorité mais aussi plein d'amour sur nos actes mais quant à notre identité, Il dira toujours : « Tu es mon serviteur, jamais Je ne t'abandonnerai, jamais Je ne te délaisserai » (Hébreux 13.5). Si Dieu nous donne cette identité cessons de nous maltraiter nous-mêmes en disant : « Je suis un raté, un pauvre pécheur, un... ».

Bonne journée.

Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 

 

 

 
___________________________________________