La pensée à méditer du 28 novembre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

Une fin heureuse !

1 Chroniques 29.28 - Il mourut dans une heureuse vieillesse, rassasié de jours, de richesses et d’honneur. Puis Salomon son fils régna à sa place.

Un serviteur de Dieu disait récemment que ce qui compte, c'est de voir la fin des « choses ». Le roi David est une figure emblématique de l'Ancien Testament : l'homme selon le cœur de Dieu ! De suite nous pensons à sa chute adultérine avec Beth Shéba, chute compliquée par un meurtre commandité, n'ayons pas peur des mots. Un homme capable de ces « infamies » était-il en mesure d'avoir un avenir, surtout un avenir en Dieu ? N'oublions pas que ces actes n'avaient pas été faits avant sa « conversion » mais bien quand il était pleinement dans l'appel de Dieu pour sa vie !

Quand la Bible nous dit qu'il était « l'homme selon le cœur de Dieu », cela veut dire qu'il avait compris le cœur de Dieu ! Les psaumes qu'il a écrits nous montrent toute la connaissance qu'il avait du caractère de Dieu. Si un homme pouvait se « relever » de ses erreurs c'était bien lui car bien qu'il ait vécu mille ans avant l'ère de la grâce, il en avait compris déjà tout le sens. La force de David, c'est qu'il pouvait se présenter devant Dieu tel qu'il était, avec toutes ses insuffisances humaines, ses lacunes et son caractère d'humain dépravé. Même s'il avait à redouter le châtiment de Dieu, il préférait « tomber » entre Ses mains car il savait, au plus profond de lui, que son Dieu est juste et compatissant.

N'en déplaise aux détracteurs de la grâce, David a eu une heureuse vieillesse et sa « fin » a été de toute beauté. De plus, son « successeur » sur le trône a été le second fils qui est né de son mariage avec Beth Shéba, Salomon entrant ainsi dans la lignée de Jésus. Fameux pied de nez à tous ceux qui auraient voulu le voir pulvérisé, banni, rejeté par Dieu et candidat en puissance pour l'enfer !

Nous ne savons pas où tu te trouves aujourd'hui. Peut-être que tu vis l'expérience du psaume 51 où tu es confronté(e) à tes fautes. Si, à l'image de David, tu laisses ton esprit être contrit et si tu t'en remets au pardon de Dieu, Il te relèvera. Certes tu auras un avenir heureux (Jérémie 15.11) et ta fin sera à la gloire de Dieu. Bien au delà de ce que tu peux imaginer, Dieu pourra utiliser pour sa gloire tes propres « erreurs ». Deviendras-tu un homme, une femme, selon le cœur de Dieu ?

Bonne réflexion !

Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 

 

 

 
___________________________________________