La pensée à méditer du 18 octobre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

Jacques a dit !

Jean 18.34 - Jésus répondit : Est-ce de toi-même que tu dis cela, ou d’autres te  l’ont-ils dit de moi ?

J’aimerais aborder un thème important au sujet de la communication. Dans un monde qui est connecté constamment et qui communique non stop, il est bon, je pense, d’établir quelques règles de base.

La première est de chercher l’information à la source. Combien d’entre nous avons été piégés par des propos rapportés. Nous ne pouvons pas nous contenter du « untel a dit », nous ne pourrons nous faire une idée claire des paroles de quelqu’un que si nous l’entendons nous-mêmes. Bien souvent les propos sont déformés, écorchés par le « filtre de compréhension » de la personne qui les rapporte. Avant de réagir, de ruer dans les brancards, si cela est possible, allons vers la personne qui a parlé avec une question du genre : As-tu dit cela et cela voulait-il vraiment dire ce que je comprends ?

Deuxièmement, comment les choses ont-elles été dites ? Aujourd’hui, la parole fait souvent place à d’autres moyens de communication, or, un email, un texto, un commentaire fb ne communique pas toujours exactement la pensée. C’est pour cela que j’encourage, autant que possible, de communiquer avec la voix, le top étant d’être entre quatre yeux. Un message écrit ne communique pas l’intonation ni les signes corporels qui accompagnent celui qui parle de vive voix.

Enfin troisièmement, il est bon d’examiner les motivations de celui qui nous parle, surtout s’il rapporte les propos d’un autre. Les bonnes questions à se poser sont : « Pourquoi me dit-il cela ? Qu’espère-t-il en m’annonçant ces paroles ?... ». D’emblée, vous pourrez remarquer que certaines personnes sont mal intentionnée, qu’elles cherchent avec « leurs discours » à vous déstabiliser, à vous faire du mal, à créer la suspicion ou encore à détruire telle ou telle relation. Si une personne veut vous faire du tort, même inconsciemment, pourquoi écouter ce qu’elle a à vous dire ? Les motivations profondes des êtres humains sont quelquefois très tordues, le prophète Jérémie le dira d’ailleurs : « Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : Qui peut le  connaître ? » (Jérémie 17.9).

En résumé prenons Jacques comme cobaye. Ce que Jacques a dit, me l’a-t-il dit personnellement ? Si oui, me l’a-t-il dit de vive voix, entre quatre yeux, ou me l’a-t-il écrit ? Enfin si ce que Jacques a dit m’a été rapporté, quelles sont les motivations de celui qui colporte ses propos ?

Bonne réflexion

Ezéchiel 37 Ministères © Octobre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 

 

 

 
___________________________________________