La pensée à méditer du 17 octobre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

Et si on essayait ?

Jean 3.8 - Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais d'où il vient ni où il va.

Il y a quelques temps, je faisais les boutiques avec mes filles. Je vais avec elles dans un magasin de fringue, l'aînée désire un legging à motif, ce qui est très à la mode. Elle va dans une cabine pour l'essayer. Je l'attends avec sa sœur devant la cabine et là, surprise, chaque jeune fille que je vois sortir de sa cabine est en train d'essayer un legging à motif. Sur le coup, cela m'a fait sourire mais ensuite cela m'a donné à méditer (et j'ai eu le temps, les essayages étant longs).

Combien d'entre nous acceptons de nous laisser conduire par les choses de ce monde, ou par nos relations, ou encore par la morale populaire ? Combien acceptent d'être eux-mêmes ? Combien tourne « leur veste » en fonction d'où vient le vent ? L'ennemi de nos âmes veut nous faire croire que notre acceptation vient du regard des autres, mais c'est un mensonge. Arrêtons de regarder ce que font les autres, ce que pensent les autres et acceptons d'être ce que nous sommes. Ne tournons pas nos « vestes » en fonction des courants mais laissons le vent nous emporter là où Lui le souhaite.

Allez les ami(e)s, si on essayait… d'être enfin nous-mêmes ? Soyez pleinement béni(e)s.

Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2013

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 

 

 

 
___________________________________________