La pensée à méditer du 14 octobre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

Dieu témoigne !

1 Rois 14.8 - ...tu n’as pas été comme mon serviteur David, qui a observé mes commandements et qui a marché après moi de tout son cœur, ne faisant que ce qui est droit à mes yeux.

Quand nous pensons au roi David, nous ne pouvons pas nous empêcher de penser à sa « chute » avec Beth Shéba. Pourtant, quand Dieu parle de son serviteur, il ne fait pas mention de cet épisode démontrant bien que quand Il pardonne, Il « oublie » nos fautes. En s'adressant à Jéroboam, Dieu atteste de ce merveilleux témoignage que David n'a fait que ce qui est droit à ses yeux.

Quand un de nos frères ou une de nos sœurs tombent dans le péché alors qu'il ou elle connaît le Seigneur, pour beaucoup d'entre nous, il ou elle n'est plus bon qu'à être jeté(e) en enfer. Il ne faut plus écouter cette personne, il ne faut plus l'approcher. « La lèpre est contagieuse » et qui sait si elle ne nous sauterait pas dessus. Le Seigneur a beau rétablir et restaurer, comme Il l'a fait pour Pierre ou le fils prodigue, nous continuons à coller l'étiquette « plus bon à rien » sur ces personnes, bien souvent imbus de notre propre justice. Par cette attitude, ne prenons-nous pas la place de Dieu et ne sommes-nous pas plein d'un esprit de jugement ?

Mes bien-aimés, cette attitude de condamnation n'est pas bonne et elle dénote un manque profond de la connaissance de la miséricorde de Dieu ! Que le Seigneur puisse changer nos cœurs de pierre en cœurs de chair. Que nous puissions participer à son œuvre de restauration en accueillant pleinement celui qui a faibli ou chuté. Ne donnons pas accès au diable en le laissant utiliser notre bouche pour faire son sale travail d'accusation.

Oui, si tu as chuté et que tu t'es repenti en revenant de tout ton cœur à Dieu, Dieu parle de toi en ces termes : Mon serviteur n'a fait que ce qui est droit à mes yeux !

   Ezéchiel 37 Ministères © Septembre 2013

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 

 

 

 
___________________________________________