La pensée à méditer du 12 octobre 2017

___________________________________________________________________________________________________________________________

Garde ton cœur de l’amertume !

2 Rois 7.9 - Mais ils se dirent alors l'un à l'autre : Ce que nous faisons là n'est pas bien : aujourd'hui nous connaissons une bonne nouvelle et nous la gardons pour nous. Si nous attendons qu'il fasse jour pour la publier, nous serons certainement punis. Allons ! Nous devons porter cette nouvelle au palais royal. (BFC)

Samarie était assiégée par les Syriens. Quatre lépreux désespérés avaient rejoint le camp ennemi pour trouver de la nourriture. Là, ils avaient pu constater la délivrance opérée par Dieu car le camp était vide de présence humaine, mais plein de butin. Leur première réaction avait été de se « servir » égoïstement mais, repris dans leur conscience, ils ont décidé d'en informer la ville qui souffrait de la famine.

Mon propos de ce matin c'est : Mon cœur est-il guéri de l'amertume ? Ces quatre hommes, à cause de leur maladie, avaient été exclus de la communauté. Ils ne pouvaient même plus vivre dans la ville, ils en avaient été chassés. Ils n'étaient pas seulement regardés comme pestiférés, mais ils étaient traités ainsi. Le rejet provoque toujours une pointe d'amertume et si nous la laissons pousser, elle va envahir toute notre âme de son poison. C'est une réaction humaine normale mais Dieu veut nous en guérir !

Au temps de Dieu, nos quatre lépreux ont été profondément bénis. D'un seul coup, tous leurs besoins matériels trouvaient une solution. C'est là que le Saint-Esprit les a convaincus que s'ils ne partageaient pas cette bénédiction avec ceux qui les avaient rejetés, ils n'agissaient pas bien. Il en est ainsi avec le Seigneur. Garde ton cœur libre de l'amertume et quand Dieu te donnera sa faveur, soit une source de bénédictions pour les autres.

Nous voudrions nous adresser aussi à ceux qui rejettent les autres à cause de leur « lèpre », peut importe le nom qu'on lui donne. Vous vous exposez à ce que ces personnes que vous rejetez deviennent le seul moyen de délivrance et de bénédiction que Dieu vous accordera. La justice de Dieu agit souvent ainsi car ce qui importe pour Dieu, c'est le cœur ! Que se passe-t-il dans ton cœur ?

Une chose est sûre mes bien-aimés, le Seigneur aime un cœur honnête et bon, libre de tous préjugés et de toute amertume. C'est là que sa Parole plante le bon grain.

Bonne réflexion

   Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2014

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 

 

 

 
___________________________________________