La pensée à méditer du 7 janvier 2019

C'EST PAS MA FAUTE !

1 Samuel 13.11

 

 

Nous avons dans notre verset la raison pour laquelle Saül a été rejeté comme roi ! Mais là n'est pas mon propos, j'aimerais que nous réfléchissions sur : quelle excuse puis-je avancer devant Dieu pour justifier ma mauvaise action ? Saül se retranchait devant le fait que Samuel était arrivé « en retard ». Adam, de la même manière, justifiait sa désobéissance en accusant la femme qui l'avait entrainé à manger le fruit défendu !

Cette attitude est complètement absurde et ne fait que nous tromper nous-mêmes. Cela n'a pas empêché Saül de perdre la royauté et Adam de subir les conséquences de son geste. Nous sommes « bernés » si nous croyons que nous pouvons nous cacher derrière les autres pour justifier un mauvais comportement, une mauvaise parole, une mauvaise action, l'acceptation de mauvais sentiments dans notre cœur... Toutes ces excuses sont du « pipeau » pour notre Dieu !

Quand la Parole de Dieu nous interpelle, cela ne sert à rien de dire : « Mais untel le fait, mon pasteur le fait, tout le monde le fait... » devant le Seigneur cela ne tiendra jamais car chacun devra rendre compte à Dieu pour lui-même 1. Mes emportements ne trouverons pas la rédemption à travers des : « Mais c'est lui qui m'énerve... ». Mes égarements ne trouverons pas le pardon divin à travers des : « Mais c'est elle qui m'a entraîné... ». Aucune médisance ni aucune calomnie ne trouveront de justification à travers des : « Mais c'est parce qu'il ou elle a péché que j'ai le droit de dire cela » !

Mes bien-aimés, le seul chemin du pardon et de la rédemption c'est la confession et la reconnaissance de nos fautes, sans excuses ni circonstances atténuantes ! Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu nous dit Amos 2. Cette rencontre avec la sainteté et la vérité qui est en Dieu peut arriver à n'importe quel moment de la vie. N'attend pas d'y être confronté pour assumer, dans un comportement adulte, tes fautes et de rechercher la grâce et le pardon qui sont dans le sacrifice de Jésus-Christ.

Bonne réflexion.

1 Romains 14.12 - 2 Amos 4.12

© Octobre 2014