La pensée à méditer du 6 janvier 2019

OU S'ARRETER ?

Actes 23.5

 

 

Cette méditation a pour but d’avertir, elle n’est pas là pour condamner ou pour fustiger qui que ce soit. Cependant, nous devons constater qu’il devient de plus en plus courant dans le monde chrétien de se moquer, d’insulter les autorités du pays. Cela va de la caricature en passant par les blagues douteuses et les sarcasmes vont bon train.

Nous ne mettons pas ici en doute le bien fondé de la revendication pour améliorer le bien-être des défavorisés. Se lever en signe d’indignation contre les injustices de ce siècle est une motivation qui devrait animer plus d’un enfant de Dieu.

Mais l’attitude méprisante envers l’autorité ne relève pas d’une bonne motivation créatrice mais elle relève de l’orgueil et de la rébellion qui habite la nature humaine et qui prend sa source directement dans la nature dépravée du péché.

La Bible nous encourage à prier pour les autorités 1, elle ne précise pas : seulement pour celles qui sont justes. Romains 13.1 et 2 nous annonce qu’il faut se soumettre à ces autorités et que leur résister attire sur nous une condamnation. Bien sûr qu’il faut quelquefois se positionner, à l’image des amis de Daniel, contre celles-ci parce qu’elles s’opposent à l’exercice de notre foi ; toutefois, même dans ce cas, le mépris reste condamnable et désapprouvé par Celui qui les a instituées.

Bien-aimés, ne nous laissons pas envahir par l’esprit de ce siècle, avant goût de l’antéchrist, qui s’insurge contre toute forme d’autorité. Au contraire, soyons des exemples de respect, portant le bon fruit de la maîtrise de soi.

Bonne réflexion.

1 1 Timothée 2.1 à 3

© Janvier 2019