La pensée à méditer du 20 décembre 2018

LA VALLEE DES LARMES !

Psaumes 84.6 et 7 (ou 84.7 et 8 selon les versions)

 

 

Les Psaumes ont toujours été et resteront toujours une grande source de consolation. Ce livre est un recueil de chants de louange et la louange est un puissant moyen de consolation et d'espérance, mais là n'est pas mon propos.

Aujourd'hui, le thème de ma réflexion serait : qui transforme l'autre ? Pour l’être humain, c'est naturel de croire que si ses circonstances changent, il sera plus heureux. D'où le constat que bien souvent nos circonstances influent sur notre état d'esprit. Si elles sont favorables, nous sommes d'une humeur joyeuse mais si elles sont défavorables, nous sombrons dans la déprime. Or notre texte dit que ceux qui ont trouvé leur force en Dieu font de la vallée des Larmes une oasis, un lieu de repos et de restauration ! Ce sont eux qui transforment les circonstances et pas l'inverse !

Si je comprends bien ce verset, ces « bienheureux » trouvent dans leur foi en Dieu une force tranquille et inébranlable. Le chemin de leur destinée est bien tracé en eux, ils savent où ils vont et quel est le but à atteindre. Même si leur parcours passe par une vallée de « douleur », ils ne sont pas désappointés, au contraire, ils font de ce temps d'épreuve une source de bénédictions et pour moi, la pluie de l'arrière saison fait référence à une forte onction et visitation du Saint-Esprit. Finalement, je peux faire un bilan de la consistance de ma foi en Dieu en analysant comment je réagis face aux circonstances de la vie.

Mes bien-aimés, la question qui se pose à nous c'est : vais-je laisser les circonstances de la vie arrêter ma « course » ou la force que je puise dans ma foi dans le Dieu de l'univers et dans le Christ mon Rédempteur va-t-elle m'amener à vivre le miracle de la transformation de ces mêmes circonstances ?

Bonne réflexion.

© Août 2014