La pensée à méditer du 27 novembre 2018

HEUREUX DE LA BONTE DE DIEU ?

Matthieu 5.45

 

 

Je pense que nous avons tous du mal avec la bonté de Dieu. Nous avons difficile à concevoir qu'Il puisse « bénir » ceux que nous estimons « méchants ». Nous ressemblons tellement souvent à Jacques et Jean, vous savez les disciples « fils du tonnerre ». Nous aimerions tellement que Dieu fasse tomber le feu du ciel sur ceux qui nous compliquent la vie.

Nous avons, pour la majorité d'entre nous, été éduqués sur le principe du mérite, et je ne dis pas que c'est une mauvaise éducation. Ainsi, il nous semble inconcevable que ceux qui méritent le châtiment n'en soient pas atteints. Et oui, le Seigneur dans son immense grâce, use de patience envers tous, ne voulant qu'AUCUN périsse 1. Il n'a jamais été dans la volonté de Dieu qu'un seul se retrouve en enfer.

Nous avons besoin de changer, mes bien-aimés, et en profondeur. Le but à atteindre, c'est de pouvoir se réjouir de la bénédiction qui atteint ceux que nous estimons méchants, injustes, indignes... A vrai dire nous devrions être constamment heureux du bien que notre Dieu fait, peu importe le destinataire de ce « bien ».

Mais pourquoi sommes-nous tellement « dérangés » quand Dieu ne frappe pas de « malédiction » ? N'y aurait-il pas un sentiment de propre justice ? Une frustration parce que nous estimons que nous avons du mérite, que nous avons droit nous, au soleil et à la pluie, à contrario des autres ? Ou vois-tu de mauvais œil que je sois bon 2 nous dit Jésus dans la parabole des ouvriers de la dernière heure ? Chacun peut répondre en lui-même à ces questions mais il est important de le faire.

Mes bien-aimés, le Dieu que je sers n'en fait qu'à sa tête. Je peux estimer qu'Il est trop « cool » dans certaines situations, Il ne changera pas d'un pouce. Alors je L'accepte tel qu'Il est, à vrai dire je trouve qu'Il est génial. Ceci dit sans prétention !

Bonne réflexion.

1 2 Pierre 3.9 - 2 Matthieu 20.15

EZ37M © Septembre 2014