La pensée à méditer du 22 novembre 2018

AUCUN MAL !

Esaïe 54.17 (BFC)

 

 

Ceux qui appartiennent réellement à Christ sont des personnes affables, pacifiques et pleines de bons fruits. Cela pourrait paraître étonnant qu'elles rencontrent autant d'opposition, de haine, de colère et de rancœur. Pourtant mes bien-aimés, il faut se rendre à l'évidence que des armes vont être forgées pour essayer de nous détruire ou de nous faire du mal. Ceux qui les fabriqueront seront animés par l'enfer même qui ne peut supporter celui ou celle qui est revêtu de la justice de Dieu.

Une arme ne se fabrique pas en quelques instants. Il faut du temps, de la détermination et de la préméditation pour la préparer. Ce sentiment d'animosité à notre égard n'est pas impulsif, il s'est enraciné petit à petit dans le cœur de ceux qui nous veulent du mal. Leurs pensées s'abreuvent de ce sentiment de haine et leur intelligence s'applique à trouver l'arme qui nous fera le plus souffrir.

C'est là que résonne la promesse de notre Dieu : « Elle ne te fera aucun mal ! ». L'enfer tout entier peut se mobiliser comme un monstre effrayant pour te faire du mal, peine perdue : cela n'aboutira pas. Les projets d'anéantissement que ton ennemi prépare sont voués à l'échec et même si tu dois passer par un temps de « souffrance », ce temps travaillera à ton bien et à ton affermissement 1.

Alors ce matin proclame sur ta vie la promesse de notre verset du jour. Ajoute-y celle-ci : « C’est donc avec assurance que nous pouvons dire : Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien ; que peut me faire un homme ? 2.

Prends ta victoire sur la crainte mon bien-aimé et va avec la force que le Seigneur te communique !

Bonne réflexion.

1 Romains 8.28 - 2 Hébreux 13.6

EZ37M © Août 2014