La pensée à méditer du 13 novembre 2018

NE BOUCHONS PAS LES PUITS !

Genèse 26.18

 

 

Il y a quelques jours, en ouvrant notre robinet, j'ai pris conscience du privilège que nous avions d'avoir l'eau courante et je me suis dit : « Dire que certaines personnes doivent faire des kilomètres à pied pour avoir cette eau ! ». Mon cœur était rempli d'un mélange de reconnaissance au Seigneur et de compassion pour les bien-aimés qui n'ont pas ce confort.

Je trouve qu'il y a une certaine idiotie dans l'attitude des Philistins que rapporte notre verset. Trouver de l'eau n'est pas toujours une sinécure, surtout à l'époque, et voici que ceux-ci « s'amusaient » à reboucher les puits. J'en arrive à la constatation que certains bâtissent et que d'autres s'évertuent à détruire.

Dans le ministère, nous avons souvent constatés que des « chrétiens » passaient derrière nous pour démolir l'œuvre que le Seigneur avait accomplie. Leurs motivations étaient animées par la jalousie, la calomnie, l'incrédulité, la haine, la rancœur... tant et si bien que le puits de vie qui avait été ouvert était rebouché avec plein de détritus. Le Seigneur évaluera l'œuvre de chacun !

Nous sommes toujours consternés de voir l'aveuglement de certains sur les changements que produit la grâce de Dieu dans la vie de ses enfants parce que ceux-ci sont dérangés, pas d'accord ou frustrés. Mes bien-aimés, réfléchissons bien à ce qui nous anime quand nous serons tentés d'enrailler, de détruire ou de mépriser l'œuvre d'un autre. Les conséquences et les pertes pour le Royaume de Dieu peuvent être tragiques.

L'esprit qui animait Myriam et Aaron se développe si facilement. Leur reproche à Moïse était justifié mais ils avaient oublié qu'en touchant à l'homme, ils étaient entrés en contestation avec Dieu. Mettons toute notre énergie à creuser des « puits de vie » et aidons ceux qui font la même chose. N'utilisons pas notre énergie pour reboucher les avancées des autres.

Bonne réflexion.

EZ37M © Juillet 2014