La pensée à méditer du 13 octobre 2018

QUESTION D'INTERPRETATION !

Jean 8.17

 

 

 

Il y a un mot intéressant dans cette phrase, c’est le mot « votre ». Quand, personnellement, je dis que ce sont « vos » affaires, que c’est « votre » façon de voir… cela veut dire que je me dissocie de cela ! Ce sont vos affaires, pas les miennes, c’est votre façon de voir, pas la mienne.

Dans notre texte, Jésus est en train de dire : « C’est votre loi, pas la mienne, même si je vous renvoie à celle-ci pour démontrer la stupidité de votre raisonnement » ! Je ne pense pas que le Seigneur renierait la Loi donnée à Moïse parce qu’elle est spirituelle comme Paul l’a dit (Romains 7.14), même si elle était une ombre des choses à venir. Je pense que Jésus renie l’interprétation des Pharisiens de celle-ci, c’est-à-dire le Talmud.

J’en viens à la conclusion que des interprétations bibliques, surtout si elles sont légalistes, sont reniées par notre Seigneur. A vrai dire, je suis convaincu que nous ne pouvons pas faire une interprétation correcte des Écritures si nous ne connaissons pas son Auteur. Comme Jésus l’a dit : « Vous manquez l’essentiel ! ».

Toute l’interprétation de la Parole passera par le filtre de mon image de Dieu. Si pour moi Dieu est Amour, je lirai la Parole dans le contexte d’une lettre d’amour… Si pour moi Dieu est un être strict et sévère, je lirai la Parole comme un texte législatif : tu peux ou tu ne peux pas !

Constamment les chrétiens se posent des questions du genre : « Est-ce qu’un chrétien peut ou est-ce qu’un chrétien doit ? ». Cela ne part pas toujours d’une mauvaise motivation, quelquefois il y a un réel désir de plaire à Dieu ! Bien-aimés serviteurs est-ce que la réponse juste peut venir de votre propre interprétation de la Parole ? Ne serait-il pas préférable de prêcher un message qui approfondit la connaissance du Seigneur plutôt qu’un message qui donne un ensemble de règles ?

L’idéal pour moi c’est d’apprendre aux « brebis » à reconnaître la voix du Bon Berger, c’est celle-là qu’elles vont suivre parce qu’elles sauront qu’elles sont dans la vérité (Jean 10.27).

Bonne réflexion

Ezéchiel 37 Ministères © Octobre 2018