La pensée à méditer du 9 octobre 2018

MAIS JE SAIS QUE !

Job 19.25

 

 

 

Si seulement, à l'instar de Job, nous puissions avoir cette assurance. C'est l'assurance de la foi, celle qui a déjà vu ce qui ne se voit pas encore ! Nous connaissons plus ou moins tous l'histoire de Job, quelles épreuves terribles il a du traverser. Je vous parlais récemment de l'importance de chaque mot, ici c'est le mot : « mais ». Il introduit une déclaration qui surpasse tout ce qui vient d'être dit ! Malheureusement nous utilisons souvent le mot « mais » pour dénaturer, édulcorer, affaiblir la teneur de nos déclarations précédentes : « Je suis heureux mais... J'ai la foi mais... Je crois en la puissance de Dieu mais... ».

Vous comprenez ce que je veux dire ? Job souffre, subit les critiques, semble abandonné par son Dieu... mais il sait ! Et nous, quand nous sommes dans un temps de désert, d'épreuve, de trou noir, de découragement... pouvons-nous affirmer, avec la même assurance, mais je sais ? Cette parole de foi fait braver tous les éléments contraires en disant : « Vous n'êtes pas la finalité car je sais... Je sais que mon Dieu est plus puissant que toutes les circonstances. Je sais qu'il me donnera la victoire tôt ou tard. Je sais que je vivrais et que je ne serai pas emporter par cette tempête... Je sais ! ». Pourquoi ? Parce qu'Il est vivant, alléluia. La mort n'a pas eu le dessus sur Lui. Toutes les forces de l'enfer ont du lâcher prise. L'univers entier se prosterne à Ses pieds !

Cette foi ne vous fait pas envie mes bien-aimés ? Vous savez, le Seigneur n'a pas de dettes. Cette démarche de foi qui s'élève au-dessus de tout ce qui peut « paraître » dans le monde physique, sera toujours imputée à justice. Comme Abraham qui crut contre toute espérance, il reçut la justification comme « récompense ». Et si Dieu Lui-même nous justifie, qui nous condamnera ?

« Mais je sais que... ». Prononcez ces mots avec force devant l'adversité. C'est ce genre de foi qui déplace les montagnes, qui libère les captifs, qui guérit les malades, qui sauve l'humanité. Je sais, je sais, je sais... cela ne peut pas être autrement ! Je sais qui est Dieu ! Je sais que Mon rédempteur, Mon Sauveur, Mon Dieu à moi... est vivant aujourd'hui, hier et éternellement !

Bonne réflexion

Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2015