La pensée à méditer du 5 octobre 2018

UNE VIE ABONDANTE !

Jean 10.10

 

 

 

Qui n’a jamais entendu ce verset ? D’ailleurs, depuis quelques années, ce verset est devenu une sorte de pilier de la vie chrétienne ! En effet, si je suis chrétien, je dois vivre une vie abondante et cela, dans tous les domaines de ma vie. Il suffit de lire certains commentaires sur les réseaux sociaux pour se rendre compte à quel point c’est inscrit dans la façon de pensée de nombreux chrétiens. Je crois que cette façon de penser est devenue une véritable forteresse.

Vous allez peut-être me dire que je suis à contre-courant et que c’est moi qui ait une forteresse. Cependant laissez-moi vous expliquer. Nous rencontrons de différentes manières des chrétiens qui sont au bout du rouleau, qui n’en peuvent plus et qui progressivement reprennent feu. Leur situation a-t-elle changé ? Non ! Pourtant ils vivent la vie abondante, celle qui est réellement promise par Dieu. Dans la pensée d’aujourd’hui, ce n’est plus Dieu qui est mis en avant mais notre « Moi » : mon ministère, mon épanouissement, mon travail…

Il y a quelques années en arrière, j’ai suivi une formation chrétienne sur la gestion. Dans cette formation, il était clairement expliqué ceci : « Si dans ton travail tu ne vis pas un épanouissement complet, c’est que tu n’es pas à la bonne place ». Je suis ressortie de cette formation frustrée en demandant à Dieu : « Où ai-je raté le coche ? Dirige-moi vers le bon emploi ». Le résultat de cet enseignement était que je ne vivais plus le moment présent comme une grâce et une bénédiction de la part de Dieu mais comme une frustration au quotidien de ne pas être la bonne personne à la bonne place.

Si je vous partage cela, c’est que je me rends compte qu’aujourd’hui un grand nombre de chrétiens vivent cette frustration, qu’elles soient dans leur domaine professionnel, dans leur vie de couple, dans leur finances, dans leur service pour Dieu… et je suis convaincue que l’ennemi utilise cette frustration pour leur faire du tort et les amener à faire des choix qui seront hors de la volonté de Dieu.

Oh nous ne voulons pas avouer cette frustration mais elle est pourtant présente et accomplit une œuvre de mort. Je ne sais pas si vous lisez parfois les écrits de « Portes ouvertes » une ONG au service des chrétiens persécutés ? Si vous ne la connaissez pas, je vous invite à lire les écrits publiés par cette ONG et à vous laisser interpeller. Souvent, je me suis demandée ce que ces chrétiens devaient penser de ce verset cité plus haut. Je suis convaincue qu’ils vivent la vie abondante dont Jésus nous parle. Pourtant, aucun rapport avec celle que nous recherchons.

Il y a bien des années, le Seigneur m’a interpellée sur les Huguenots. Les Huguenots ont subi une persécution terrible mais, quelle vie abondante en Jésus-Christ. Oui, Il était plein à déborder de la vie de Christ. Paul, un apôtre incroyable, nous dit dans Philippiens 4.12 : « Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette ». Paul vivait des moments d’humiliation, de disette. Croyez vous qu’il a vécu toutes ces difficultés parce qu’il n’avait pas compris comment vivre Christ au quotidien ? Non ! Il nous dit qu’il a appris. Qu’a-t-il appris ? Il a appris à mettre sa confiance en Dieu. Il a appris à laisser Dieu être souverain de sa vie. Il a appris à regarder au-delà des situations, des circonstances. Il a appris à courir vers le but pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ (Philippiens 3.14). Il a appris à persévérer : un verbe pas trop à la mode dans notre génération « micro-onde » dans laquelle nous voulons tout et tout de suite.

Je ne suis pas en train de dire que Dieu ne guérit pas, ne pourvoit pas, ne restaure pas... que du contraire ! Le Seigneur nous invite à Lui exposer nos besoins quels qu'ils soient ; mais ce que je crois c'est que Dieu fait toute chose bonne en son temps (Ecclésiaste 3.11).

La Parole nous dit dans Romains 12.2 : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait ».

Je suis en contact avec de nombreux chefs d’entreprise, coachs en tout genre… et je peux vous assurer que le siècle présent nous propose de nous centrer sur notre moi et notre épanouissement personnel. N’est-il pas temps pour nous chrétiens de nous centrer sur Christ et de nous décentrer de nous-mêmes ! Arrêtons de croire que Dieu n’est pas avec nous ou que nous ne sommes pas là où il nous veut parce que nous rencontrons des difficultés et de l’opposition.

La vie abondante c'est cela : Christ au centre de notre vie !

Je laisse tout cela à votre réflexion.
 

Ezéchiel 37 Ministères © Octobre 2018