La pensée à méditer du 2 octobre 2018

LA TETE ET NON LA QUEUE !

Deutéronome 28.13

 

 

Quelle belle promesse ! La victoire a toujours fait partie de la mentalité de la Bible. Il ne peut pas en être autrement : Dieu est au dessus de tout. La condition indispensable pour être plus que vainqueur comme le disait Paul, c'est de faire les choses exactement comme Dieu demande de les faire. Le Seigneur parle d'une manière précise, sa volonté est dévoilée d'une manière claire et la parole prophétique vient encore accentuer cette précision. Mais nous aimons tellement faire les choses à notre manière, y ajouter notre propre volonté ; notre raison intervient en disant : « Ceci n'est pas raisonnable, fais plutôt de cette manière ». La victoire s'éloigne de nous et ensuite nous confessons encore : « La Parole de Dieu, çà ne marche pas vraiment ! ».

Le compromis est l'antidote le plus efficace contre la victoire que Dieu nous promet et c'est ce qui a tant affaibli le Christianisme d'aujourd'hui. Les premiers chrétiens vivaient un Évangile de puissance, la Parole de Dieu se répandait tel un ras de marée, des milliers de personnes étaient touchées, guéries, délivrées par des prédications inspirées et revêtues de l'autorité du ciel parce que centrées sur le message de Jésus, le centre, l'auteur de notre salut. Il n'y avait pas de compromis, la vérité était pure et sans mélange !

Aujourd'hui, les systèmes religieux ont dilué le message pour qu’il soit « raisonnable ». On a remplacé la vie par la tradition, la volonté de Dieu par la volonté de l'homme, la Bible par des dogmes... La majorité des chrétiens sont devenus la queue, ils sont toujours en bas et vivent cachés : « Après tout il ne faut pas être fanatique, toutes les religions sont bonnes... ». Non ! Ressaisis-toi ! Secoue ce joug et entre dans ta victoire, mets Jésus au centre de ta vie et tu gagneras la course et la coupe...

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2010