La pensée à méditer du 11 septembre 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

Au nom de Dieu !

Jean 16.2 - …l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.

La date du 11 septembre 2001 restera gravée dans beaucoup de mémoires. Les images des attentats et l’effondrement des deux tours de New York, faisant des milliers de victimes, ont choqué le monde entier. Les auteurs des attentats étaient motivés par un fanatisme religieux, offrant leur vie pour « plaire » à Dieu ! Même si le 21ème siècle se réveillait à cette réalité, ce phénomène a toujours existé et des êtres humains ont commis les pires atrocités sous le couvert de la foi en Dieu.

Ma réflexion d’aujourd’hui c’est : où prend racine le fanatisme ? Pourrions-nous dire sans l’ombre d’un doute qu’il n’existe pas de fanatisme dans les milieux évangéliques ? Les valeurs de l’Évangile que sont la compassion, la miséricorde et la grâce sont-elles toujours proclamées haut et fort par ses adeptes ? Nous devons avouer que non malheureusement. Nous rencontrons beaucoup d’intransigeance et certains sont plus tranchants que des rasoirs dans leur propos.

La vérité reste la vérité, nous ne sommes pas en train de dire qu’il faut la diluer. Mais la vérité sans amour n’est pas dans « l’esprit » de l’Évangile. Oui c’est bien là que le fanatisme prend sa racine, c’est dans le manque d’amour. Quand la priorité c’est d’avoir raison, nous nous éloignons de la vraie priorité : aimer Dieu et aimer son prochain !

Mes bien-aimés, veillons sur notre état d’esprit quand nous partageons la vérité de l’Évangile. Laissons-nous envahir par la compassion de Dieu pour ceux qui se « perdent » ou s’égarent. Ne nous tenons pas sur une position de retranchement pour nous « battre » mais ouvrons-nous à l’accueil et à la tolérance. L’important n’est pas de convaincre mais de laisser le Saint-Esprit convaincre à travers nos paroles assaisonnées de sel !

Soyons aussi toujours prêts à nous remettre en question, c’est ainsi que l’on grandit.

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Septembre 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________