La pensée à méditer du 2 septembre 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

Tel(le) que je suis !

Jérémie 17.9 - Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : « Qui peut le connaître ? ».

Connaissez-vous l'expression : donner le meilleur de nous-mêmes ? Elle signifie que nous allons puiser au plus profond de nous-mêmes les ressources inespérées pour accomplir quelque chose de grand qui dépasse finalement nos limites.

Je pense néanmoins que si Dieu nous fait une invitation, elle tiendra en ces mots : « Donne-moi le pire de toi-même ! ». Finalement qu'avons-nous à Lui offrir ? Rien. De notre nature corrompue, Dieu ne peut rien retirer. Mais c'est son désir de Père que nous Lui donnions ce que nous sommes. Il nous veut nous, pas nos « faire », pas nos « je peux » mais nous, même si nous sommes exécrables. En nous invitant à donner le pire de nous-mêmes, Il sait déjà ce qu'Il va faire de nous car Il est Tout puissant et capable pour nous changer en profondeur. Le meilleur de moi-même que je peux Lui donner, c'est moi, peu importe qui je suis.

Chers frères et sœurs, ne pensez pas que Dieu ne peut utiliser qu'une élite. Il te veut toi avec toutes tes faiblesses, tes lacunes et tes manquements. Si en plongeant le regard en toi-même, ta réflexion est : « Je n'ai rien de valable en moi, je ne vaux rien ! ». Viens aux pieds du Seigneur en Lui disant simplement : « Je t'offre le pire de moi-même ». Tu verras, Il saura faire de toi son enfant qui manifeste Sa gloire.

Bonne journée.

Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________