La pensée à méditer du 29 août 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

La folie de Dieu !

1 Corinthiens 1.25 - Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.

Dans nos pays francophones européens, qui s'estiment être des nations intelligentes, l'esprit cartésien a inondé nos pensées de sa « raison ». L'expérience de la foi émerge difficilement parce que l'exercice de la foi n'est pas du tout raisonnable mais fait partie de la « folie » de Dieu.

A l'image du Seigneur Jésus, l'obéissance à Dieu semble farfelue, ridicule, pire aliénée ; les Juifs ont d'ailleurs reproché à Jésus d'être possédé (Jean 8.48). Est-ce bien raisonnable de faire de la boue avec sa salive et de l'appliquer sur les yeux d'un aveugle pour qu'il soit guéri (Jean 9.6) ; ou de mettre ses doigts dans les oreilles d'un sourd-muet, ainsi que sa propre salive sur sa langue pour qu'il retrouve l'usage de ses sens (Marc 7.33) ; ou encore de toucher un lépreux pour qu'il soit purifié de sa lèpre (Matthieu 8.3)...

Le Seigneur n'est pas raisonnable ! Il n'a que faire de la sagesse humaine, ses pensées sont tellement élevées au-dessus des nôtres. Si nous voulons vivre la dimension du surnaturel dans notre vie, nous devons abandonner à Dieu cet esprit cartésien. Il faut que nous soyons prêts à faire des actes d'obéissance insensés pour voir la gloire de Dieu se manifester. Je n'ai pas dit « irréfléchis » mais « insensés » pour l’être humain, cependant sensés dans la pensée du Créateur de l'univers.

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Juin 2010

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________