La pensée à méditer du 26 août 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

Le bon costume !

1 Samuel 17.39 - David ceignit l’épée de Saül par-dessus ses habits, et voulut marcher, car il n’avait pas encore essayé. Mais il dit à Saül : « Je ne puis pas marcher avec cette armure, je n’y suis pas accoutumé ». Et il s’en débarrassa.

David était un personnage surprenant et contrasté. Il était à la fois un beau jeune homme, nous pourrions même dire délicat, musicien, poète, rêveur... mais aussi un guerrier redoutable, sans peur devant l'ours et le lion qu'il tuait à mains nues. Quand il a vu Goliath insulter l'armée d'Israël, son sang n'a fait qu'un tour. Le zèle qui l'animait le transcendait au point d'oublier le danger. Pour lui cela ne faisait aucun doute, avec Dieu il allait terrasser ce géant redoutable.

Saül, le professionnel de la guerre, s'était bien gardé de répondre au défi lancé par Goliath. Il promettait richesses et gloire à celui qui se lancerait dans la bagarre mais lui restait bien au chaud dans sa tente.

Ma réflexion est celle-ci : pourquoi, bien souvent, ceux qui exercent l'autorité veulent-ils à tout prix que les plus jeunes, même s'ils sont doués, fassent les choses comme eux-mêmes les auraient faites ? Pourquoi les « Saül » ne laisse-t-il pas les « David » être ce qu'ils sont ? Pourquoi certains collent-ils des costumes inadaptés sur les autres ? Finalement, pourquoi ne pas accepter la différence ?

David a essayé de faire les choses d'après les conseils du professionnel, mais il s'est vite rendu compte que ce n'était pas adapté pour lui. Et j'aime cette phrase : « Il s'en débarrassa ».

Il n'est pas question ici de rébellion mais de respect envers la spécificité de chacun. Mes bien-aimés, n'éteignons pas la personnalité de ceux qui ne nous ressemblent pas. Dans le corps du Christ, on essaye trop souvent de faire entrer les uns et les autres dans des moules, synonymes de privation de liberté d'expression. Un David sera une riche bénédiction pour l'Église si on ne l'oblige pas à porter l'armure de Saül.

Je sais, ce texte est un peu allégorique mais le Seigneur devrait vous éclairer.

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Juillet 2016

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________