La pensée à méditer du 8 août 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

Le prophète agréable !

Ésaïe 30.9 et 10 – C’est un peuple désobéissant, ce sont des menteurs, des gens qui refusent d’écouter l’enseignement du Seigneur. Ils disent aux prophètes : « N’ayez plus de visions ! ». Ne nous annoncez pas ce qui est vrai ! Dites-nous des choses agréables, annoncez-nous ce qui nous plaît, même si c’est faux. (Parole de Vie).

Mes bien-aimés, Ésaïe annonce ici le drame de notre 21ème siècle ! La chrétienté (je n’utilise pas le mot Église car celle-ci appartient à Christ et est à l’écoute de son Seigneur) ne veut plus écouter la voix prophétique. Bien des « prophètes » sont tombés dans la voie de la complaisance. Ils cherchent l’approbation, et pour cela, ils proclament des prophéties fausses. Des paroles pas du tout inspirées mais qui sont agréables pour ceux qui ne cherchent pas ou plus l’enseignement du Seigneur. Ils se nourrissent de « like » ou d’offrandes gracieuses, portant avec orgueil le nom de « prophète de l’Éternel » ou encore « prophète des nations ». Ils prophétisent des malédictions sur « vos ennemis », vous promettent la richesse et la réussite, vous brossent dans le sens du poil, vous prophétisent un GRAND ministère… Ils sont à blâmer mais la chrétienté est aussi à blâmer : elle cherche ce qui lui plaît !

Déjà Paul disait que dans les derniers temps les hommes se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs (2 Timothée 4.3). La raison, c’est qu’ils n’arrivent plus à supporter la saine doctrine, en d’autres mots l’enseignement du Seigneur. Le ministère de prophète n’est pas complaisant. Il ne cherche pas l’approbation de ses auditeurs. Cependant, ce qu’il annonce est salutaire. Il est emprunt de la compassion de Dieu qui ne veut pas que le méchant meure, mais qu’il change de conduite. Si vous désirez être à l’écoute de la vraie voix prophétique, attendez-vous à ce que celle-ci vous amène à un changement, quelquefois radical.

Le ministère prophétique envoyé par le Seigneur dans ces temps de la fin n’aura pas un message qui sera agréable ! Trop d’enfants de Dieu sont dans le compromis, un pied dans le Royaume de Dieu, un pied dans le monde. Tièdes, ni froids, ni bouillants. Ce que nous avons besoin, ce sont des Jean-Baptiste, des Jérémie, des Ézéchiel… Même si son message vous heurte, sachez qu’il est salutaire et que le prophète vous communique une énorme grâce en vous avertissant de la sorte.

A quoi serviront toutes ces « belles paroles » flatteuses qui finalement ne sont que mensonges parce que l’Éternel n’a pas parlé ? Elles vous mèneront dans l’erreur ou pire, dans la perdition.

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Septembre 2017

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________