La pensée à méditer du 6 août 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

Accro au net ?

1 Corinthiens 6.12 - Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile ; tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.

Un petit mot pour ceux qui sont mariées ! Quand je vois cette photo ci-dessous, je pense au mari aimant qui voit son épouse devant l'ordinateur un peu trop souvent, sur facebook par exemple. Pour simplement lui rappeler qu'il l'aime mais aussi qu'il existe, il lui achète un beau bouquet de roses et les pose sur son ordinateur. Il faut avouer que ce geste d'amour est d'une grande délicatesse et peut-être que tous les maris n'agiront pas ainsi mais il n'en reste pas moins que la personne qui partage ta vie souffre peut-être en silence de ton absence.

Il se peut que nous nous laissions envahir par telle ou telle chose, internet en fait partie. Certains me diront : « Mais j’évangélise ! ». Oui, c’est peut-être vrai et internet peut être un excellent outil entre les mains de Dieu pour diffuser la Parole de Dieu sous forme de pensées, méditations ou autres. C’est également un moyen de communication très rapide. Cependant, il faut avouer, que cela devient trop souvent un piège qui absorbe un temps important.

J’aimerais, au travers de ces lignes, t’amener, que tu sois un homme ou une femme, à réfléchir à cela. Il ne faut pas se voiler la face et penser que cela n’arrive qu’aux autres. Non au contraire ! Si le problème existe, il est important de le reconnaître et d’y remédier bien vite. N’oublions pas nos priorités et à l’image de ces roses, ne laissons pas notre relation se flétrir par manque de soins. Je vous encourage à laisser l’ordinateur « éteint » au moins un jour et à « communiquer » avec votre conjoint à ce sujet. Laissez-le donner libre cours à ce qu’il ressent et s’il y a un problème, n’hésitez pas à lui demander pardon et à corriger « le tir ».

Je laisse cela sur votre cœur. Au passage, voici un petit mot au conjoint lésé : soyez créatif, vous trouverez bien un moyen pour « décoller » votre conjoint de son écran et cela sera peut-être en « décollant » simplement du vôtre.

Soyez pleinement béni(e)s


Ezéchiel 37 Ministères © Septembre 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________