La pensée à méditer du 20 juillet 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

Question de choix !

Luc 16.13 - Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.

Pour continuer sur notre lancée d’hier et avant-hier, j’aimerais aujourd’hui parler du mot « ou » ! Ne trouvez-vous pas que le fait que l’être humain, un si petit assemblage de molécules dans un univers si gigantesque, puisse avoir la faculté de choisir est extraordinaire ? Il ne peut détenir cette faculté que du Créateur qui l’a créé à son image ! Cependant ce « ou » nous positionne devant une réalité grave surtout au niveau de notre éternité : en fonction de ce choix, notre avenir éternel sera glorieux ou dramatique !

Comme le disait un serviteur de Dieu, le non choix est aussi un choix. Quand Jésus a posé aux pharisiens la question : « Le baptême de Jean, d’où venait-il ? du ciel, ou des hommes ? », ils ont fait le choix délibéré de répondre pas un « nous ne savons pas » ! La possibilité de choisir est un privilège immense mais aussi un devoir auquel nous ne pouvons pas nous soustraire.

Jacques nous dit qu’un homme irrésolu, quelqu’un qui ne sait pas trancher donc, ne doit pas s’imaginer obtenir quelque chose du Seigneur (Jacques 1.7 et 8). Dieu préfère quelqu’un qui se positionne à quelqu’un qui cloche des deux côtés. Savons-nous choisir et assumer les conséquences de ce choix ?

J’aimerais vous dire aussi que ce « ou » va se présenter à vous plusieurs fois au cours de cette journée. Aurez-vous la sagesse pour choisir le meilleur pour vous et vos proches ? Saisirez-vous la liberté des enfants de Dieu pour ne pas faire « n’importe quoi » ? Ce choix, le ferez-vous en ayant mûrement réfléchi ? A quel maître voudrez-vous plaire ?

Un petit mot de deux lettres, une halte entre deux possibilités, l’une d’entre elles est forcément bonne, choisissez-là !

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Juillet 2018

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________