La pensée à méditer du 25 juin 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

Gratuit !

   Matthieu 10.8 - Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.

Dans l'univers chrétien d'aujourd'hui, il y a deux extrêmes qui s'affrontent au sujet de la gratuité. D'un côté vous avez les chrétiens qui pensent que tout devrait être gratuit et qu'il est malséant de demander une participation à quelque ministère que ce soit. Ils sont eux-mêmes très peu reconnaissants quand en effet ils reçoivent des brochures ou autres gratuites, il faudrait presque leur arracher un merci, après tout, tout leur est dû et c'est normal !

D'un autre côté, vous avez des « serviteurs de Dieu » qui se font du « pognon » avec tout. Si c'était possible, ils revendraient les mouchoirs de Paul pour que les gens soient guéris (Actes 19.12). Séminaires, exercice du ministère, enseignements, tout est à un prix exorbitant laissant « sur le carreau » les gens modestes !

Jésus a été clair sur la gestion de ce qu'Il nous a donné ! Que ce soit l’appel, les dons et les talents, Il a dit : « Donnez gratuitement ! ». L'appel de Dieu sur notre vie a toujours été un appel qui suppose le service des autres. Le serviteur n'étant pas plus grand que son maître (Jean 13.16), l'exemple de Jésus devrait toujours prévaloir, même sur les enseignements sur la prospérité de l'enfant de Dieu.

Cependant, Jésus a aussi prescrit à ses disciples de partir sans argent (Marc 6.8), sous entendu que ceux qui recevraient la Parole prendraient soin de leur besoin. Paul nous dit aussi : « Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels » (1 Corinthiens 9.11). Il dit encore : « Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne » (Galates 6.6). Bref, nous sommes loin de : « donnez donnez moi Dieu vous le rendra » !

Nous pensons que l'esprit de Mamon inspire tout autant celui qui veut tout gratuit que celui qui est prêt à vendre « les grâces » de Dieu. J'espère que l'un comme l'autre se placeront devant le Seigneur pour qu'il y ait un juste équilibre. Si chacun d'entre nous était obéissant et reconnaissant au Seigneur, il y aurait certainement plus de serviteurs qui pourraient se consacrer pleinement à l'annonce de ce merveilleux message qu'est l'amour de Dieu et plus d'auditeurs qui pourraient bénéficier de ce même message.

Bonne réflexion

Ezéchiel 37 Ministères © Octobre 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________