La pensée à méditer du 30 mai 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Ne soyons pas des moutons de Panurge !

Psaumes 32.9 - Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence ; on les bride avec un frein et un mors, dont on les pare, afin qu’ils ne s’approchent point de toi.

Un jour une personne nous a dit : « Ici, dans notre ville, la mentalité est : un pour tous et tous contre un. Si nous voulons descendre quelqu'un, nous nous liguons ensemble contre cette personne jusqu'à ce qu'elle soit à terre ». Triste, non ? Nous pouvons voir aussi parfois des jeunes se mettre ensemble pour tabasser un autre jeune. Ils se sentent ainsi forts : c'est la même chose.

Dans la Parole, nous pouvons voir également à plusieurs reprises ce type de comportement. Pour exemple, dans Jérémie 18.18 il est écrit : « Venez, tuons-le avec la langue ; ne prenons pas garde à tous ses discours » ! Ce que disait Jérémie dérangeait et ensemble, ils avaient décidé de le tuer avec la langue, de calomnier et de médire en somme !

Nous, les êtres humains, nous sommes capables de mettre une personne sur un piédestal et une semaine plus tard, de réclamer sa mort. C'est d'ailleurs ce qui a été fait pour Jésus. Souvent, dans ce « type de bandes », il y a un meneur ! Et les communautés n'en sont pas exemptes.

Pourrions-nous réfléchir un peu ? Pourrions-nous demander au Seigneur d’avoir la possibilité de nous faire notre propre opinion, de voir avec Lui : « Toi Seigneur, tu en penses quoi ? Comment vois-Tu cette personne ou cette situation ? ». Ce sont des questions toutes simples mais pourtant, il semblerait que bon nombre d'entre nous avons plus de facilité à laisser les autres penser pour nous.

Parfois, nous acceptons de rentrer dans ce mode de fonctionnement par la simple peur du rejet. Alors, nous rentrons dans le moule afin d’être accepté(e) et aussi d’avoir la paix. Cela nous amène à faire des choix qui ne sont pas les nôtres, nous faisons des choix par rapport à ce qui nous est suggéré. Soyons nous-mêmes, réfléchissons par nous-mêmes en fonction de l’éclairage que l’Esprit Saint et la Parole de Dieu nous donnent et au lieu de nous unir pour détruire, unissons-nous pour bénir !

Bonne réflexion !

Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________