La pensée à méditer du 28 mai 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Fausse culpabilité !

1 Jean 3.20 - Car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses.

Quand nous commettons quelque chose de mal, nous nous sentons repris et cela amène un sentiment de culpabilité. Nous nous sentons responsables de ce fait et cela n'est pas mauvais en soi si cela nous amène à nous placer devant Dieu et à nous repentir, sinon ce sentiment va rester en s’amplifiant.

Néanmoins, il existe une autre forme de culpabilité et c'est de celle-ci dont j'aimerais parler ce matin. Tous, nous passons par des moments plus ou moins difficiles dans la vie, et certains dès notre plus jeune âge. Cela peut être dû à beaucoup de choses, le décès ou la maladie d'un des parents, le divorce, l'abandon... la liste serait très longue. Nous vivons ces événements douloureux et nous grandissons. D'autres événements douloureux peuvent venir s'ajouter à notre souffrance, un mariage qui ne tient pas la route, une perte d'emploi... Ce sentiment de culpabilité s’insinue en nous alors que nous ne sommes pas responsables. Nous pensons en nous-mêmes : « Si mes parents ont divorcé c’est de ma faute, si maman est malade, c’est sûrement à cause de moi... ». Quelque fois, ce sont les accusations des autres : « Si je bois et si je suis violent, c’est à cause de toi ou si tu n’avais pas été là, tout cela ne se serait pas passé ».

Malgré que nous nous soyons tournés vers Jésus-Christ et que nous Lui ayons remis sincèrement toute notre vie, il y a pourtant quelque chose qui est là et que nous ne comprenons pas. Aussi, pour certains d'entre nous, si nous jetons un regard en arrière sur ces événements, au delà de la souffrance qu'ils ont pu causer, nous pourrons découvrir qu'ils ont amené en nous un sentiment profond de culpabilité qui est resté là au fond de notre cœur et qui n'en est jamais sorti. Souvent ce sentiment est inconscient mais il nous poursuit et a des incidences sur notre vie.

Mon frère, ma sœur, si tu te retrouves dans ces lignes, j'aimerais te dire d'une part que tu n'es pas coupable mais qu'aujourd'hui même Dieu veut te délivrer de cette fausse culpabilité qui ne fait que pourrir ta vie. Laisse le Saint-Esprit faire son œuvre maintenant, laisse Dieu te toucher et dis avec moi à voix haute : « Je sais maintenant Seigneur que je ne suis pas coupable de ....... (mettez ce pour quoi vous croyez être coupable). S’il te plaît, viens me libérer et guéris mon cœur au nom de Jésus ».

Je prie avec toi. Que le Saint-Esprit fasse maintenant son œuvre en toi.

Avec toute ma compassion.

Ezéchiel 37 Ministères © Octobre 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________