La pensée à méditer du 18 mai 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Si l'on devait mourir demain ?

Luc 12.20 - Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ?

Vous conviendrez avec moi que nul d'entre nous ne sait avec exactitude le jour et l'heure où il traversera « le voile » pour se retrouver dans l'Au-delà ! La « vie » n'offre aucune garantie quant au nombre de jours qui nous sont accordés parce que la mort frappe jeunes et plus âgés, riches ou pauvres, chrétiens ou non... avec la même implacable réalité. L'être humain évite de penser à ce moment, pourtant nous devrions, pour jouir pleinement de notre présent, répondre à cette question de la chanson : « Si l'on devait mourir demain, qu'est-ce que l'on ferait ».

Si nous savions que ce matin est le dernier que nous allons vivre, je suis persuadé que nos pensées, nos choix de ce jour seraient fortement chamboulés ! Nos inquiétudes pour l'avenir tomberaient comme un château de cartes, nous vivrions probablement les 86.400 secondes de cette journée avec intensité, nous serrerions très fort sur nos cœurs ceux que nous chérissons, nous ne passerions pas notre temps à des futilités mais nous reviendrions à l'essentiel, pour certains ils se tourneraient vers Dieu implorant son pardon, bref ce ne serait pour personne une journée ordinaire, non ?

Heureusement, pour beaucoup d'entre nous il y aura encore beaucoup de matins après celui-ci et je ne désire pas être morbide dans cette réflexion. Mon interpellation c'est : puisque je ne sais pas ni le jour, ni l'heure, pourquoi ne pas vivre cette journée aussi intensément que si c'était la dernière ? Pourquoi m'inquiéter ? Pourquoi ne pas profiter pleinement de chaque seconde ? Pourquoi ne pas manifester mon amour et ma tendresse pour ceux que j'aime ? Pourquoi perdre mon temps à des « con... » ? Pourquoi ne pas soigner ma relation avec Dieu ?

Aller, laissez l'ordi, vous avez du taf (travail) ! Que Dieu vous bénisse puissamment dans cette magnifique journée qui ne sera pareille à aucune autre.

Bonne réflexion.

Ezéchiel 37 Ministères © Juillet 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________