La pensée à méditer du 6 mai 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Déchargez-vous !

1 Pierre 5.7 - Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.

Se décharger de ses soucis est peut-être la chose la plus difficile qui soit. Même avec beaucoup de bonne volonté, nous avons énormément de mal à vivre sans la pression et le stress que provoque les soucis de nos vies au quotidien. Et si ce matin nous envisagions quelques pistes pour essayer d'y arriver ?

La première chose, il me semble, c'est de bien analyser notre souci. Il y a des préoccupations qui sont « graves » mais d'autres ne sont que futiles. Un pneu crevé n'est pas un souci en soi, il suffit de réparer. Le retard qu'il provoque, lui, peut être plus sérieux. Donc soupesons la gravité de ce qui nous préoccupe.

Ensuite, cherchons dans la Parole ou demandons au Saint-Esprit une promesse écrite de la part du Père qui correspond exactement à notre souci. Si c'est un problème d'argent, no stress, Il a promis qu'Il répondrait à tous nos besoins « essentiels ».

Après avoir « trouvé » cette promesse, rappelons à notre Dieu dans la prière ce qu'Il a promis. Faisons-le avec insistance et persévérance mais n'oublions pas aussi d'être pleinement reconnaissant. Même si ses promesses sont oui et amen, Il ne nous doit rien ! Cependant notre Dieu est un Dieu de grâce et de bonté, alors allons-y avec confiance.

Lorsque nous nous sommes « épanchés » devant le Seigneur, cherchons ce qui est à notre portée pour régler le problème. Si nous sommes sans emploi, bougeons-nous pour obtenir un entretien d'embauche (c'est dimanche je sais). Si le conjoint boude dans son coin, faisons le pas de la réconciliation...

Et après ? C'est là le plus difficile ! Disciplinons nos pensées. Quand des pensées de doute, d'angoisse, de panique ou que sais-je viennent nous assaillir, résistons-leur. Pensons à de bonnes choses empreintes de l'approbation de Dieu. Ouvrons notre regard sur le verre à moitié plein et pas sur celui à moitié vide. De toute façon aucune pensée d'inquiétude ne fera avancer le schmilblic, au contraire.

Enfin, çà c'est le top. Emerveillons-nous de comment notre Papa d'amour répond à notre « problème » car Il sait si bien prendre soin de nous. Quand cela arrive, et cela arrivera, n'oublions pas de danser devant Lui en signe de gratitude !

Aller, courage, c'est pour aujourd'hui !

Ezéchiel 37 Ministères © Février 2013

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________