La pensée à méditer du 25 avril 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

Réparateur de brèches !

Esaïe 58.12 - ...Tu relèveras des fondements antiques ; on t’appellera réparateur des brèches...

En relisant cette parole d'Esaïe, nous pensons de suite aux brèches qui existent dans la chrétienté. Tant de divisions, de querelles, d'espaces ouverts où l'ennemi s'infiltre pour faire son œuvre de destruction. Serviteurs de Dieu, nous avons une mission : celle de relever les fondements antiques !

Paul dira : « J'ai posé le fondement... savoir Jésus-Christ » (1 Corinthiens 3.10 et 11). Quelle que soit notre dénomination, nous devrions avoir tous ce même fondement, la foi en Jésus-Christ. Nous sommes tellement obnubilés par nos différences que nous oublions facilement notre point commun, immuable et éternel. L'histoire de l'Église ne serait pas ce quelle est si nos prédécesseurs étaient restés fermement sur ce fondement ! La prière de Jésus n'était-elle pas : « Qu'ils soient un comme moi Je suis en toi » (Jean 17.21) !

Dieu ne change pas et nous avons besoin de revenir à cette vision de l'Église. Le Seigneur Jésus n'est pas polygame et Il n'a qu'une seule épouse. Les membres du corps de cette épouse sont disséminés dans le flot de congrégations et c'est important que nous en prenions conscience pour nous associer à eux.

Comment pouvons-nous réparer ces brèches ? La première des choses, c'est de reconnaître l'appartenance au corps de tous ceux qui se revendiquent de la foi en Jésus-Christ, quelle que soit l'appellation de leur « mouvement ». Ensuite, dans un esprit de respect et d'unité, d'entamer le dialogue sur ce qui nous rassemble, n'hésitant pas à se repentir de nos erreurs passées. Enfin d'œuvrer ensemble à la reconstruction de cette Église glorieuse, pour la faire paraître sans tâche ni ride (Ephésiens 5.27).

Mes bien-aimés, le temps n'est plus aux inimitiés, aux querelles, aux jalousies, aux animosités, aux disputes, aux divisions et aux sectes qui sont des œuvres de la chair (Galates 5.20), mais le temps est à la paix, à la bonté, à la douceur et à la tempérance, ce qui démontrera notre caractère profondément spirituel et rempli du fruit du Saint-Esprit !

Que le Saint-Esprit vous éclaire par ces quelques lignes !

Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________