La pensée à méditer du 31 mars 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Presque parfait !

Sophonie 2.3 - Cherchez l’Eternel, vous tous, humbles du pays, Qui pratiquez ses ordonnances ! Recherchez la justice, recherchez l’humilité ! Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Eternel.

Dans ce verset, le Seigneur nous invite à rechercher l'humilité. Aussi, je me suis posée la question mais Seigneur, c'est quoi l'humilité ? Voilà donc quelle a été ma réflexion !

Il semblerait que pour certain(e)s, cela soit « une posture ». S'il est vrai que nous devons fléchir les genoux devant le Seigneur et parfois même nous mettre complètement à terre, que cela soit chez nous ou dans une assemblée, je crois que l'humilité est avant tout une attitude de cœur et ce n'est pas parce qu'une personne se met à genoux devant toute une assemblée qu'elle est humble. Pour d'autres, l'humilité semble ressembler à quelque chose du genre : « Ne me remerciez surtout pas, mais remerciez le Seigneur. Oh, surtout, ne me faite aucun compliment, c'est le Seigneur qui fait... ».

S'il est vrai, encore une fois, que sans Dieu nous ne pouvons rien faire et que c'est Dieu qui fait au travers de nous, cela demande néanmoins notre collaboration. Cela nécessite le fait de se lever, de dire oui Seigneur et d'agir. La Parole de Dieu nous dit : « Qu'un autre te loue et non ta bouche » (Proverbe 27.2), mais il n'est pas dit : « Ne félicite jamais quelqu'un car c'est Dieu qui fait... ». De plus, parfois, ce genre de réponse citée plus haut sonne faux, vous ne trouvez pas ? Car en fait la personne se délecte de vos remerciements et n'attend qu'une chose : c'est que vous en disiez un peu plus !

Je ne dis pas cela dans un esprit de jugement car en fait, c'est d'abord à moi que je me suis posée la question sous le regard de Papa. Ma réponse à tout cela, comme je le dis plus avant, c'est que l'humilité est d'abord une attitude de cœur, ce n'est pas une attitude extérieure. C'est d'accepter de dépendre totalement de Dieu dans chaque domaine de nos vies. C'est accepter de travailler, d’œuvrer pour Dieu et avec Dieu avec d'autres frères et sœurs. C'est accepter les dons que Dieu nous a accordés sans les mettre en compétition avec les autres. C'est aider l'autre à avancer, l'encourager, le complimenter. C'est également accepter que l'on ne sait pas tout, que l'on ne comprend pas tout et de nous laisser enseigner par ceux qui ont compris quelque chose que nous n'avons pas encore « capté ». C'est voir les autres au dessus de moi mais pas dans le sens de dire : « Je ne suis rien », non ! Nous sommes quelqu'un mais nous ne devons pas nous prendre pour le nombril du monde et croire qu'il n'y a que nous et nous et encore nous. C'est également accepter d’œuvrer dans l'ombre dans les choses qui ne se voient pas, pas que sur une estrade.

C'est servir ! Laver les pieds des autres ! C'est également accepter de reconnaître ses torts et savoir quand cela est nécessaire, demander pardon. Je crois que c'est davantage tout cela que Dieu appelle l'humilité. Je me trompe peut-être sur ce sujet, mais telle a été ma réflexion et je voulais vous la partager.

Bonne réflexion !

Ezéchiel 37 Ministères © Mars 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________