La pensée à méditer du 25 mars 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Au temps de Dieu !

Psaumes 119.81 et 82 - Je me fatigue à chercher ton secours, j'attends avec espoir ce que tu diras. Mes yeux s'épuisent à scruter ton message, et je demande : Quand me consoleras-tu ? (BFC)

Il est des temps où nous nous retrouvons dans l'état d'esprit du psalmiste. Nous scrutons le ciel, nous interrogeons la Parole de Dieu à la recherche d'une Parole d'espérance et de consolation. Mais le ciel semble fermé, notre Dieu semble muet, pire Il semble complètement absent. Anne, la maman de Samuel, devait ressentir la même chose. Pendant des années elle subissait la honte d'être stérile, elle souffrait des moqueries de Peninna, la deuxième femme de son mari et Dieu semblait complètement indifférent à sa situation.

Nous ne pourrons jamais expliquer pleinement pourquoi il en est ainsi. Pourquoi il nous faut passer par la vallée des larmes, fatigués et épuisés. Mais ce que nous pouvons dire, c'est que Dieu a son temps. Job est resté prostré dans sa souffrance un bon moment mais le Seigneur est intervenu. L'après a été plus glorieux que l'avant, surtout dans la perception de qui est Dieu. Job dira : « Je ne savais de toi que ce qu'on m'avait dit, mais maintenant, c'est de mes yeux que je t'ai vu » (Job 42.5). Anne est devenue la maman d'un des plus grands prophètes de tous les temps. Elle a été honorée autant qu'elle avait été abaissée !

Mes bien-aimés, si nous nous trouvons dans la vallée des larmes, j'aimerais que nous trouvions une lueur d'espoir dans ces quelques paroles. Tout a un sens pour Dieu, la souffrance n'est pas gratuite mais elle a un but, qui nous dépasse certes, mais qui sert à Sa grandeur. Au temps de Dieu, nous serons élevé bien plus haut que nous avons été écrasés par les circonstances ou par les êtres humains ! Plus la vallée des larmes est longue et difficile, plus l'intervention de Dieu sera puissante et magnifique !

Non ce n'est pas en vain que nous cherchons en Dieu le secours. Non ce n'est pas en vain que nous scrutons Son message. Non ce n'est pas en vain que nous implorons Sa consolation. Le temps arrive où tout ceci ne sera qu'un mauvais souvenir et où nous serons plus proche que jamais du cœur de notre Dieu.

Que le Seigneur de grâce vous encourage !

Bonne journée.

Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________

 
 
 

 

 

 

 
___________________________________________