La pensée à méditer du 21 février 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Poutre et paille !

Matthieu 7.5 - Ote premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère.

Le péché est quelque chose de terrible ! Malheureusement, beaucoup sont encore dans une tradition chrétienne d'hiérarchiser les péchés ! L'immoralité, adorer des idoles, l'adultère, il est bien évidemment pour la chrétienté que les personnes qui ont chuté dans ces domaines n’ont plus la possibilité de se relever.

Pourtant, nous oublions souvent le reste. Il y a parfois ce qu'on pourrait appeler des « petites choses » dans nos vies, mais si nous les regardons à la lumière de la Parole, elles s'appellent tout autant péché ! Pour Dieu, pas de « petits » ou « grands » péchés. Le péché reste le péché.

Si nous en faisions une petite liste :

Consacrer du temps personnel (internet ou autre) pendant notre prestation de travail.

Un petit mensonge par ci par là.

Des promesses et des engagements envers les autres qui ne sont jamais honorés.

L'envie du ministère de quelqu'un d'autre en étant prêt à le piétiner pour prendre sa place, ou la jalousie et l'envie de l'avoir d'un autre.

Les fausses déclarations de revenus.

L'addiction à la pornographie.

Les compromis par amour de l'argent pour ne pas perdre une allocation... toutes ces choses sont en horreur aux yeux de Dieu.

Quand Jésus a pris la défense de la femme prise en flagrant délit d'adultère, Il n'a pas cautionné le péché mais Il a remit ses détracteurs en face de leur propre culpabilité. Quelqu'un a dit : « Pour être blanc, il suffit de salir les autres ». La calomnie est un péché tout aussi grave que ce que nous venons de dire. Le problème vient du principe de la Loi qui est enraciné dans le cœur humain. Cette Loi satisfaisant notre conscience en disant : « Ce que je fais n'ai pas aussi grave que ce que fait untel ou unetelle ».

Jésus nous donne la solution dans notre verset : regardons à nous-mêmes ! Quand nous sommes conscients de notre propre besoin de pardon, nous n'irons plus chercher la paille dans l'œil des autres. Nous serons tellement reconnaissants pour notre propre pardon que nous n'aurons plus la tentation de juger et de calomnier les autres ! Bien plus, nous serons capables d'aider ceux qui chutent pour leur communiquer la grâce et le pardon.

Bonne réflexion

Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

 

 

 
___________________________________________