La pensée à méditer du 16 février 2018

UN HOMME AVERTI EN VAUT DEUX !
 

1 Rois 16.34 (Parole de Vie)

 

 

J’ai trouvé cette histoire surprenante ! Josué avait « prophétisé » cette parole plusieurs siècles avant que Hiel décide de rebâtir Jéricho et qu’il perde dans cette aventure deux de ses fils. Comment aurait-il pu être au courant ? Cependant, le rédacteur du premier livre des Rois était lui au courant des propos de Josué. J’en arrive à la conclusion qu’il existait des écrits qu’Hiel aurait pu consulter, s’il l’avait voulu.

J’en viens à ma première réflexion. Nous avons trop tendance à attendre « une Parole de Dieu ». La démarche qu’Il attend de nous, c’est que nous cherchions ce qu’Il a déjà dit ! Quoi de mieux que Sa Parole. Au niveau prophétique aussi, nous ne prenons pas assez garde à ce que Dieu nous dit par ses prophètes actuels. Comme le livre de Job nous le dit : « Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde 1. Et ensuite, nous nous étonnons qu’il nous arrive des « bricoles ». Tout ce que le Seigneur dit est à prendre avec le plus grand sérieux.

Ma deuxième réflexion est celle-ci : il y a des choses détruites qu’il ne faut pas chercher à reconstruire, sous peine d’en souffrir énormément. L’Éternel n’a-t-Il pas envoyé Jérémie pour arracher, abattre, ruiner et détruire 2 ? Quand Dieu dit stop, il vaut mieux ne pas chercher à rebâtir.

Cette « chose cassée » peut être un projet, une ambition mais aussi une relation ! La chrétienté, parce qu’elle croit à un monde de « bizounours », sous le sacro-saint signe du pardon, met parfois la « pression » pour que se renouent des relations toxiques. Dieu est capable de reconstruire ce qui a été détruit par le diable dans ta vie, mais si c’est le Seigneur, pour ton bien, qui a conduit les circonstances pour que cette relation s’arrête, restes dans la paix et ne regarde pas en arrière !

Bonne réflexion.

1 Job 33.14 - 2 Jérémie 1.10

EZ37M © Février 2018

 
 

 

Vous pouvez écouter la version audio