La pensée à méditer du 22 janvier 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

De personae non grata à V.I.P !

Psaumes 113.7 - De la poussière il retire le pauvre, du fumier il relève l’indigent.

Hier, nous parlions qu’il était malheureusement possible à un chrétien de tomber mais que la bonne nouvelle était qu’à la croix, nous pouvions à nouveau tout recommencer. Recevoir le pardon de nos péchés, retrouver notre intimité avec Dieu, être libéré de nos passions…

Cependant, il est triste de constater qu’il est plus facile de tomber que de se relever. Pourquoi ? L’œuvre de Jésus à la croix est-elle moins efficace ? bien sûr que non. Le problème se situe donc ailleurs.

Lorsqu’un homme ou une femme chute, qu’il ou elle revient à son Seigneur, il ou elle est à nouveau en Jésus. Cependant, si la communauté est informée de sa chute, cette personne sera « personae non grata » dans celle-ci. Ensuite au travers des réseaux, qu’ils soient sociaux mais aussi « ministériels », cette personne sera critiquée, jugée, calomniée, regardée de haut, et donc rejetée de toute part. Vous pensez bien que peu de gens sont prêts à « se mouiller » pour aider le relèvement d’une telle personne. Oh quelquefois certains promettent une aide mais bien souvent ces « promesses » ne sont jamais tenues. Elle se retrouve donc isolée car plus acceptée par l’Église, mais pas acceptée du monde non plus car en Jésus-Christ.

Certains me rétorqueront peut-être : « Mais le principal est quelle soit à nouveau acceptée de Dieu ». Si le plus important est de se savoir aimé, pardonné et accepté de Dieu, il semblerait que le corps de Christ, l’Église, rejette ce que la tête, Christ, a fait pour cette personne. Nombreux sont ceux qui errent ainsi sans communauté, sans frère et sœur avec qui partager. Et même si le pardon de Dieu est indéniable, souvent ces personnes vivent dans la culpabilité.

Il serait temps que le corps s’accorde avec la Tête et d’accepter le retour du fils prodigue sans nous comporter comme le fils aîné ! Il serait temps d’accepter de nous mouiller un peu pour sortir de l’eau notre frère ou notre sœur en train de se noyer ! N’attendons pas qu’il ou elle meure ! Il ou elle est un V.I.P au même titre que nous.

Nous laissons cela à votre réflexion.


Ezéchiel 37 Ministères © Janvier 2018

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

 

 

 
___________________________________________