La pensée à méditer du 17 janvier 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Tu vas bien ?

1 Pierre 1.22 - Vous avez purifié vos âmes, en obéissant à la vérité, pour pratiquer un amour fraternel sans hypocrisie. Aimez-vous les uns les autres d’un cœur pur, avec constance.

Aujourd'hui, normalement, vous allez rencontrer un certain nombre de personnes qui vont vous dire : « Comment çà va ? ». C'est une des phrases qui, à mon sens, manque le plus de profondeur. Beaucoup de personnes la prononcent sans un réel intérêt pour le comment vous allez, c'est juste une formule de politesse qui est entrée dans les mœurs. Ma question c'est : devons-nous, en tant que chrétien, agir de cette manière tout en sachant que si la personne devant nous répond : « Je ne vais pas bien ! », nous ne prendrons pas le temps d'être à son écoute.

Deux options s'offrent à nous. Nous pourrions dire : « Tu vas très bien ? », cela limite la réponse à oui ou non sans nous engager à écouter l'autre. Je plaisante évidemment bien que cela semble moins hypocrite.

L'option que Dieu attend de nous, c'est que quand nous demanderons à quelqu'un : « Comment çà va ? », nous soyons prêts à l'écouter, l'encourager et le soutenir par une parole à propos.

Cette option demande aussi une honnêteté quand nous répondrons nous-mêmes à cette question. Nous n'avons pas besoin de nous étaler mais soyons vrais, non ? Bien sûr nous pouvons affirmer notre foi en disant : « Je vais bien parce que mon Seigneur prend soin de moi ». Cependant, oublions peut-être les réponses « bateau » du style : « Je vais bien par la grâce de Dieu ! » alors que dans la minute qui suit, nous allons faire la liste de tout ce qui ne marche pas pour nous.

Bonne journée

Ezéchiel 37 Ministères © Janvier 2018

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

 

 

 
___________________________________________