La pensée à méditer du 8 janvier 2018

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Contemplons sa gloire !

Jean 1.14 - Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.

L'apôtre Jean était très proche, dans l'amitié, du Seigneur Jésus. On pense qu'il était encore adolescent lors de son appel et il n'hésitait pas à mettre sa tête sur la poitrine de Jésus lors des repas. Il se nomme lui-même : « Le disciple que Jésus aimait ! ». Pourtant, malgré cette intimité terrestre, après la résurrection de Jésus, il reconnaîtra toute la gloire qu'il y a dans le Fils de Dieu. Dans sa vision de l'Apocalypse, quand il verra Jésus, il tombera à ses pieds comme mort (Apocalypse 1.17). Nous sommes loin de la proximité des deux hommes sur la terre.

Mon propos ce matin, c'est de ne pas se tromper sur notre relation avec le Seigneur Jésus. Beaucoup se comportent encore avec Lui comme s'Il était le barbu aux sandales sur la terre, l'homme humilié, mais il n'en est rien. Il est plein de la gloire de Dieu et nos forces physiques nous abandonneraient si nous étions propulsés en sa présence. Paul dit : « Si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière (2 Corinthiens 5.16). Autrement dit, si nous voulons grandir en maturité, nous devons nous laisser imprégner de qui est le Christ aujourd'hui : Dieu dans la gloire !

Jean ajoute dans son épître que les pères et les mères spirituelles sont ceux qui connaissent Jésus le Christ de cette manière : dans la gloire qui était la sienne dès avant le commencement (comparez 1 Jean 2.13 et Jean 17.5).

Mes bien-aimés, nous avons besoin de trouver cette relation pleine de respect pour le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Le Seigneur Jésus n'est pas un « pote », encore moins une machine à miracles où nous introduisons notre liste de demandes ! Montre-moi ta gloire nous dit un chant et je ne serai plus jamais le même. Oui mais bien-aimés, demandons au Saint-Esprit de nous révéler qui est Jésus, laissons-nous envahir par une crainte respectueuse devant sa grandeur, sa majesté et sa toute puissance. Contemplons dans une adoration sincère Celui qui s'est fait chair pour nous sauver et nous ne serons jamais plus les mêmes !

Bonne réflexion

Ezéchiel 37 Ministères © Avril 2014

____________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

 

 

 
___________________________________________