Ecouter la version audio  

 

Outil de traduction gratuite de site Internet

 

L'AMITIÉ !

Job 6.14

Celui qui souffre a droit à la compassion de son ami, même quand il abandonnerait la crainte du Tout-Puissant.

En lisant notre verset du jour, nous pourrions être amenés à évaluer la qualité des amis qui nous entourent. « L’ami aime en tout temps, et dans le malheur il se montre un frère » nous dit le Proverbes 17.17. Bien vite nous allons nous rendre compte que ce genre d'ami est très rare. Ce n'est pas quand tout va bien que l'on sait la qualité d'une amitié mais c'est bien dans la difficulté, dans l'incompréhension, la chute parfois, que l'on reconnaît la valeur de nos amis et la profondeur de leur amour pour nous. Vienne le « malheur » et le tri va se faire très vite.

Mais ma réflexion de ce matin ne se limite pas à cela ! La Parole de Dieu s'adressant en priorité à moi-même, je dois en toute honnêteté sonder mon cœur pour voir ce qu'il en est pour moi. Dire à quelqu'un : « Je suis ton ami » est un sérieux engagement. Cela veut dire que je m'engage à avoir de la compassion pour lui, à me comporter comme un frère dans les mauvais jours et à ne pas le laisser tomber même si je n'approuve pas ses choix de vie. Il est évident que s'il abandonne la crainte de Dieu je ne pourrais pas l'approuver dans ce choix mais ce n'est pas une excuse pour lui tourner le dos !

Vous savez, vous et moi, n'avons pas besoin de grandes déclarations quand tout va bien. Ce que nous avons besoin, c'est d'une amitié fidèle au creux de la tempête. Serais-je comme les « amis » de Jésus qui se sont enfuis quand Il avait besoin d'eux ? Ou resterais-je la main tendue vers mon ami en lui disant : « Je suis là pour toi ! ». Mes bien-aimés sondons nos cœurs bien avant de dire « je suis ton ami » sinon ce ne serait qu'une parole vaine de plus.

Bonne réflexion et bonne journée.

© Mai 2013

 

Ecoutez les pensées en podcasts

N'hésitez pas à télécharger l'application 365 jours pour ranimer la flamme

 

Photo de fond : Conger Design