Vers le réveil !

___________________________________________________________________________________________________________________________

Actes 12.6 - Durant la nuit, alors qu'Hérode était sur le point de le faire juger en public, Pierre dormait entre deux soldats. Il était ligoté avec deux chaînes et des gardiens étaient à leur poste devant la porte de la prison (BFC).

Plongeons-nous un peu dans le contexte de cette histoire. Le roi Hérode Agrippa I avait fait décapiter Jacques, le frère de Jean, l'un des principaux leaders de l'église de Jérusalem. Voyant que ce geste plaisait aux religieux juifs, il avait fait emprisonner Pierre avec probablement les mêmes intentions. Vous pourrez lire la triste fin de cet homme dans Actes 12.20 à 23.

Le Seigneur va intervenir avec puissance afin de sauver son serviteur. Le but de cet article, c'est qu'au travers d'un épisode de la vie de Pierre, nous prenions conscience des éléments qui déclenchent le réveil et la libération du peuple de Dieu. L'Église d'aujourd'hui, dans bien des aspects, est semblable à Pierre ! Elle est enfermée, elle a des fers aux mains et aux pieds et elle est entourée de présences maléfiques, comme ces soldats qui gardaient soigneusement leur prisonnier.

Beaucoup d'enfants de Dieu vivent ainsi, privés de liberté, enfermés dans des prisons invisibles, pieds et poings liés, constamment harcelés par les puissances mauvaises, essayant de tenir bon vaille que vaille, tenaillés par la peur de perdre la vie et finalement sombrant dans un profond sommeil spirituel. Mais le temps, où l'ange de l'Éternel arrive pour nous réveiller, est proche, très proche.

Le premier élément déclencheur des réveils a toujours été la prière d'intercession. Le réveil a toujours concerné l'Église car le réveil c'est pour ceux qui dorment, le monde a besoin de résurrection car il est mort ! Nous lisons au verset 5 que l'Église ne cessait d'adresser des prières. Au chapitre 4 d'Actes, vous pourrez voir ce que devrait être nos réunions de prières (29 à 31). Si vous faîtes une étude des mouvements de réveil, vous verrez que cet élément du retour à la prière est toujours présent. Il ne faut pas toujours un grand groupe, parfois deux ou trois suffisent, mais cette prière fervente est indispensable pour que le Seigneur intervienne avec puissance. Je tiens à encourager tous les fidèles intercesseurs qui se tiennent sur la brèche : votre service n'est pas vain et il a un grand prix aux yeux de votre Dieu !

Maintenant, en tant qu'individu, nous avons besoin de nous laisser toucher par le Seigneur. Dieu envoie ses anges, ses messagers, ses prophètes, pour nous secouer et pour nous sortir de notre sommeil. Cette situation d'esclavage n'est pas dans la normalité de Dieu. Nous sommes destinés à la victoire, pas à l'oppression. Ces messagers proclament haut et fort : « Lève-toi ! ». Si nous désirons voir les choses bouger pour nous, le seul pas qui nous incombe c'est de nous lever ! Tant que nous nous sentirons satisfaits de notre léthargie, nous ne vivrons rien. Mais si gronde en nous le désir de changement dans notre vie personnelle, si nous nous levons avec foi et confiance, les chaînes vont tomber. En prenant cette décision, le diable perdra son emprise sur nos vies et il sera obligé de lâcher prise. Cela ne peut pas être autrement ! Il ne peut pas enrailler la puissance de vie qui vient nous envahir quand nous nous décidons à sortir de notre sommeil. Tout ce qu'il est capable de faire, c'est de nous faire croire ses mensonges mais quand la Vérité nous affranchit, il est obligé de nous laisser aller quel que soit les fers qu'il a posé dans nos vies (Jean 8.32).

Ensuite, nous avons besoin de retrouver notre équipement. Il est bien là présent mais nous l'avons délaissé. Dieu nous a accordé des grâces mais nous les avons laissées se noyer dans l'oubli.

(Actes 12.8) L'ange dira à Pierre : « Mets ta ceinture ! ». Il y aurait beaucoup à dire sur la ceinture. Celui qui se ceint est prêt. La ceinture se met aux reins, siège de nos sentiments. La ceinture c'est la vérité, c'est à dire que nos sentiments sont animés par la Vérité de Dieu. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ disait Paul (Philippiens 2.5). Nous avons un urgent besoin de retrouver ces sentiments. Il y en a tant d'entre nous qui se battent avec des sentiments d'amertume, de rejet, de souffrance, de dépression... Mets ta ceinture, c'est la proclamation de la Parole de Dieu qui est la Vérité, qui te fera sortir de ces sentiments destructeurs pour te faire jouir de la paix et de la joie.

Mets tes sandales ! Nous savons que les sandales font référence au zèle (Ephésiens 6.15). Paul dira : « Vous couriez bien, qui vous a arrêtés » (Galates 5.7). Si nous prenons le temps de nous examiner nous-mêmes, nous verrons bien vite ce qui nous a arrêtés, l'endroit ou le moment où nous avons perdu notre premier amour, là où nous sommes tombés (Apocalypse 2.5). Cette réflexion n'est pas pour la culpabilisation mais pour la restauration. Retrouve ton zèle pour le Seigneur, même s'il était maladroit. Oublie tous ceux qui ont fait le pompier pour t'éteindre. Rappelle-toi ce qui brûlait dans ton cœur pour ton Jésus. Ce feu est prêt à reprendre. Laisse cette puissance se libérer en toi et reviens à ton premier amour pour Lui.

Enveloppe-toi de ton manteau ! Le manteau c'est l'onction. Nous avons beau lire que : « Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables » (Romains 11.29), nous ne le croyons pas. Nous croyons que cela nécessite un mérite et quand nous perdons ce mérite, nous croyons que Dieu reprend ce qu'Il a donné. Mais c'est faux mes bien-aimés ! Enveloppe-toi de l'onction que Dieu t'a donné. Elle est là, elle est irrévocable. Il suffit de décider de t'en revêtir à nouveau et tu verras elle se manifestera. Tu retrouveras tes dons et tes talents ainsi que l'autorité spirituelle qui y est associée. Si Dieu peut faire revivre des os desséchés, à plus forte raison Il peut te faire revivre toi et t'utiliser pour sa gloire et l'avancement de son Royaume. Le péché t'a peut-être enveloppé facilement (Hébreux 12.1) mais qu'importe, le pardon de Dieu est pour toi. Enveloppe-toi à nouveau de son onction.

Pierre n'avait pas beaucoup de foi dans cette expérience, il croyait que cela n'était pas réel. Pourtant, malgré cette lacune, la porte de sortie va s'ouvrir d'elle-même devant lui. Même si tu as peu de foi, juste un tout petit peu, si tu prends la décision de te lever en disant : « Cà suffit ! ». Si tu recherches la vérité et à retrouver ton zèle, si tu reprends ton onction d'enfant de Dieu, tu verras les portes de la liberté s'ouvrir devant toi ! Cela pourra paraître incroyable, même à ceux qui prient intensément, mais le miracle se produira et tous les ennemis seront confus, à commencer par le diable.

J'espère que ces quelques lignes te parleront et que tu te réveilleras promptement, tu sais le temps est court.

Sois pleinement béni(e)

Ezéchiel 37 Ministères © Janvier 2014

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________