Un témoin dans ma génération.

___________________________________________________________________________________________________________________________

Actes 17.6 - Ces gens qui ont révolutionné le monde entier, les voilà maintenant ici.

Quel bel exemple que les premiers chrétiens. Remplis du Saint-Esprit, ils ont prêché avec force la Bonne Nouvelle de Jésus et du Royaume de Dieu. En quelques décennies, ils ont apporté le salut dans tout le monde connu de l'époque. Comme le dit notre texte, ils ont révolutionné, c'est à dire chambouler, bouleverser la société qui les entourait.

Deux mille ans plus tard qu'en est-il de ces chrétiens plein de vie, révolutionnaires pacifistes, remplis d'amour et de puissance ? On parle beaucoup de la liberté individuelle dans les pays démocratiques où nous vivons, pourtant si tu sors du moule standard « imposé » par la morale populaire, tu risques de devenir un exclu. Aujourd'hui, prononcer le nom de Jésus fait de toi d'office un fanatique. Tu peux parler ouvertement, et même paraître intéressant, de voyance, d'horoscope ou encore « d'esprits » mais ne parles pas du Saint-Esprit ou des dons spirituels parce que là, tu seras taxé d'illuminé.

Beaucoup de chrétiens, de ce fait, sont devenus « honteux » de leur foi. Ils avouent du bout des lèvres aller à l'église, lire un peu la Bible ou prier mais leur témoignage est « mort ». Non seulement ils ne révolutionnent plus le monde mais le monde bouleverse leurs convictions. Ils avouent : « Je ne vois pas le mal qu'il y a à cela ! ». Tu as raison « tu ne vois pas le mal », tu es devenu aveugle ! Pendant ce temps, nos dirigeants humanistes établissent des lois qui violent ouvertement la pensée de Dieu. N'est-il pas temps que tu te réveilles ? N'est ce pas le meilleur moment pour revenir à Dieu de tout ton cœur et de devenir un témoin fidèle ? Oui, c'est maintenant le moment, il est plus que temps que la lumière brille dans les ténèbres et que le monde soit amené à la repentance, Jésus revient très très bientôt.

Luc 24.48 et 49 - Vous êtes témoins de ces choses. Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis.

Jésus nous demande d'être des témoins. Le mot témoin en grec à la racine du mot martyr, Jésus n'a pas besoin de croyants, Il n'a pas besoin de sympathisants, Il a besoin de témoins prêt à s'engager. Des hommes est des femmes qui engagent leur vie même jusqu'au martyr, s'il le faut. Les disciples d'Emmaüs avaient le cœur en feu quand Jésus leur parlait, Jésus a besoin de personnes qui ont le cœur en feu pour sa Parole, qui sont des bibles sur pattes. Quand une personne s'exclame comme « saint » Thomas : « Je ne crois que ce que je vois ! » Je suis la preuve vivante que Dieu existe et qu'Il est réel.

Un jour, dans la rue, un jeune m'a sorti cette expression. Je lui ai répondu : « Ce n'est pas juste parce qu'il y a des choses que tu ne vois pas et auxquelles tu crois comme l'électricité par exemple ». Il m'a répondu : « Oui mais quand j'appuie sur l'interrupteur, la lumière s'allume ». Tout de go j'ai répondu : « Moi aussi quand je prie, Dieu me répond ! ». Nous sommes la démonstration que Jésus est encore vivant aujourd'hui parce qu'Il vit en nous. Ma vie manifeste le pardon de Jésus à la croix, elle manifeste aussi qu'Il est ressuscité, démontrant ainsi qu'Il est Dieu et Fils de Dieu. Comment devenir ce témoin ? En nous laissant remplir par ce que le Père nous a promis. La puissance du Saint-Esprit est prête a être déversée sur tous ceux qui veulent être ces témoins engagés.

Éphésiens 5.14 - C’est pour cela qu’il est dit : Réveille-toi, toi qui dors,

Dans la continuité, j'aimerais crier encore aux oreilles de la chrétienté. A l'image de la société occidentale, nous surconsommons les enseignements, les aides en tout genre, le pastorat ou que sais-je encore sans partager une miette avec les affamés du « tiers monde » spirituel. Le « confort » de certains chrétiens d'aujourd'hui est un affront à la grâce et à l'amour incommensurable de Dieu. Tout autour de nous, les êtres humains se meurent loin de Dieu, sans connaissance du salut, parce que notre centre d'intérêt est situé à mille lieues des intérêts du Seigneur et de sa passion débordante pour les perdus.

Je ne jouerai pas le mauvais rôle accusateur du diable mais je désire sensibiliser, responsabiliser et conscientiser mes frères et sœurs sur la misère de ceux qui courent vers l'enfer. Sortis de l'église, à quoi sert notre « foi » si nous sommes complètement insensibles à ceux qui se perdent dans notre famille, dans notre quartier, dans notre entreprise ou notre école. Réveillons-nous, quel goût aura notre salut quand, face à Jésus-Christ, nous devrons admettre que nous nous sommes tus, par peur, par timidité, par manque de temps ou parce que nous trouvons « inconfortable » de parler de la croix. Ce goût sera amer, profondément amer !

Nous n'avons probablement pas tous le profil d'un évangéliste mais nous pouvons tous, je vous l'assure, témoigner de l'action de Dieu dans notre vie. Il y a une telle joie à partager la grâce de Dieu, essayez et vous verrez ! Réveille-toi, reviens à l'essentiel : sauvé pour servir de témoin ! Prenons conscience de l'immense privilège de connaître le Seigneur, de bénéficier de son affection et de son pardon. Aujourd'hui même, prenons notre courage à deux mains et partageons le Christ sur la croix pour le salut de l’humanité, avec un proche, un ami, un collègue...

Matthieu 3.3 - Jean est celui dont le prophète Ésaïe a parlé lorsqu'il a dit : Un homme crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, faites-lui des sentiers bien droits !

Ce passage parle de Jean-Baptiste qui a préparé la nation d'Israël à l'arrivée du Messie Jésus-Christ. Jean-Baptiste, par son discours pointu, a amené beaucoup de gens à la repentance et il a préparé les cœurs pour recevoir le salut de Dieu. Jésus nous a annoncé qu'avant son retour, les temps seraient très difficiles. Les croyants seront éloignés de la foi, attachés à des traditions humaines, confessant un Seigneur qu'ils ne connaissent pas. A cause de la progression du péché, l'amour du plus grand nombre se refroidira, les hommes seront égoïstes et mauvais, comme du temps de Noé.

Ce que je veux retenir, c'est que notre société est devenue comme cela. Dieu nous interpelle en disant : « Tu peux hâter le retour de mon Fils en devenant un Jean-Baptiste pour ta génération ! ». Nous pouvons commencer à crier dans le désert de nos villes l'appel à la repentance. Nous pouvons prophétiser sur les ossements le retour de la vie comme Ézéchiel. Nous pouvons revenir au message puissant de la croix de Jésus, qui sauve, qui libère du péché et qui délivre de la malédiction. Ne croyez pas que « crier » de la sorte soit un manque d'amour, au contraire, c'est la passion de Dieu pour les perdus, qu'ils soient athées ou chrétiens de nom, qui anime ces serviteurs de Dieu. Veux-tu participer à ce cri qui s'élève ? Consacre ta vie à Dieu ! Oui tu as besoin plus que tu ne vis maintenant, écoute la voix du feu qui monte en toi, c'est le Saint-Esprit qui te parle.

Ezéchiel 37 Ministères © Mai 2010

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 

 

 

 
___________________________________________