L'esprit sectaire (deuxième partie).

___________________________________________________________________________________________________________________________

1 Pierre 5.3 - non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau.

Dans le précédent article, nous abordions succinctement sept symptômes de l'esprit sectaire. J'aimerais approfondir l'un d'entre eux : celui de la domination des leaders ! Etre le leader d'une communauté est un privilège et une grâce exceptionnelle que Dieu fait. Avec ce mandat Il donne bien-sûr l'autorité, mais que fait-on de cette autorité ? Jusqu'où le Seigneur m'autorise à aller ? Quel exemple Jésus Lui-même a-t-il donné en tant que leader ? Combien de vies ont été détruites à cause de la domination de leaders chrétiens, plein de suffisance et d'arrogance, se prenant pour Dieu en s'accaparant les « brebis » qui appartiennent au Bon Berger ? Le système pyramidal que connaissent beaucoup de communautés n'est pas bon, les pyramides c'est l'esprit de l'Égypte (l'esprit du monde). Un groupe d'enfants de Dieu n'a rien à voir avec une « entreprise » !

Jésus, qui est notre exemple à tous, n'est pas venu pour être servi, mais pour servir (Matthieu 20.28). Il a été dévoué corps et âme pour ceux qui lui ont été donné en partage et à la fin de sa vie, Il pourra dire dans sa prière : « J’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d’eux ne s’est perdu, sinon le fils de perdition... » (Jean 17.12). En tout temps, Il a prit un soin tout particulier pour ses disciples, n'hésitant pas à s'abaisser au rang de simple esclave pour leur laver les pieds (Jean 13.5). Vous comprenez au travers de ces lignes ce que devrait être un leader chrétien ? Il devrait être un serviteur avant tout, cherchant le bien de ceux que Dieu lui a confiés, veillant avec crainte pour n'en perdre aucun. Nous sommes aux antipodes du leader qui veut des subordonnés soumis aveuglément, tirant profit de leurs biens matériels, se repaissant lui-même de sa position et de son statut, son « groupe » n'étant qu'un « faire valoir » pour sa propre réputation. Oui bien-aimés, un serviteur de Dieu digne de ce nom doit pouvoir mettre la main dans le « cambouis », chérir les « petits » du Seigneur et se mettre à leur niveau pour les aider réellement !

2 Corinthiens 1.24 - non pas que nous dominions sur votre foi...

Comment un leader peut-il dominer votre foi ? En prenant la suprématie sur votre relation avec Dieu. Il y a un grand danger en tant que leader d'amener les autres dans une pensée unique, qui correspond à la nôtre bien-sûr et à les empêcher de réfléchir par eux-mêmes sur des situations et sur ce que la Parole de Dieu enseigne par rapport à celles-ci. Tout ministère a pour mandat de faire grandir les membres (Ephésiens 4.13) ! Grandir dans la connaissance de la Parole, dans l'exercice de la prière et surtout dans l'intimité avec Dieu.

Personne ne devrait dire : « Mes brebis, mon église... ». Nous ne sommes que des intendants et ce que Dieu attend de nous, c'est que nous soyons trouvé fidèles (1 Corinthiens 4.2). Ce n'est pas à ces personnes de se « protéger de nous » mais c'est à nous de les « protéger de nous » ! Je m'explique : quand j'exerce le don prophétique, je prends toujours le soin de dire à ceux qui m'écoutent qu'ils ne doivent pas se sentir dominés par la parole prophétique. Que celle-ci est un jalon que Dieu pose pour les encourager. Il est important de TOUT ramener à Dieu, qui est l'Auteur de toutes choses. De même, lorsqu'un pasteur donne un conseil, il devrait avoir l'humilité d'ajouter : « C'est mon humble avis ».

Pour faire grandir une personne dans la foi, il faut lui donné une latitude où elle pourra évoluer. Trop de paroles prophétiques et de conseils pastoraux ne sont que des « ordres » dominateurs. C'est tellement simple de dire : « Tu ne dois pas faire ceci ». La personne évoluera beaucoup plus si nous disons : « Je pense que tu ne devrais pas agir ainsi pour telle ou telle raison, place-toi devant Dieu à ce sujet ». Il y a une invitation à plus d'intimité avec Dieu et une pleine liberté pour que la personne fasse ses propres choix.

Nous avons rencontré, mon épouse et moi, beaucoup de situations où un leader chrétien empêchait une relation, n'hésitant pas à brandir la menace d'un « boycott » dans l'église si la personne ne « s'alignait » pas ! Les inconvertis sont dangereux pour toi... l'église doit prévaloir sur tes relations avec la famille... il t'est interdit de te réunir avec d'autres chrétiens, même pour prier, si le pasteur ou un responsable n'est pas présent... Nous ne disons pas que tout cela est faux, effectivement pour un jeune converti, son ancien milieu peut être un piège ; « l'esprit de famille » peut enrayer notre progression avec Dieu et il existe certains loups déguisés en chrétien. Ce que nous voulons dire, c'est qu'un leader chrétien ne doit s'en tenir qu'à un conseil dans ce domaine et que c'est Dieu Lui-même qui doit nous convaincre de faire le tri dans nos relations !

Un ministère, quel qu'il soit, n'a pas à prendre autorité sur ce qui se passe chez toi. Dans la maison, Dieu a établi des autorités qui lui sont propres : le mari et les parents ! De même, un ministère, quel qu'il soit, n'a pas à prendre autorité sur ce que Dieu t'appelle à faire sauf si le Seigneur te demande de travailler avec lui. Combien de « services » pour Dieu ont été étouffés à cause d'une mauvaise prise d'autorité. Qui suis-je pour interdire à un enfant de Dieu de faire ce que Dieu lui a demandé de faire ? Probablement que je ne vais pas comprendre sa « vision », je vais peut-être donner quelques conseils pour lui éviter des « bévues » dues au manque d'expérience, mais je vais fortement l'encourager à faire ce que Dieu lui demande et intercéder de tout mon cœur pour lui !

Chers serviteurs de Dieu, si vous êtes honnêtes et si vous désirez être fidèles à votre Seigneur, je vous encourage à usez de prudence dans votre façon de conduire le peuple de Dieu. Le danger est grand que vous dominiez sans le savoir. Soyez doux dans vos relations fraternelles, ayez un cœur de père, donnez des conseils plein de sagesse et réfléchis sans soumettre ceux qui vous entourent à votre propre volonté. Ne cherchez pas à tout contrôler, laissez de l'espace au Saint-Esprit pour que les enfants de Dieu grandissent. Mettez-vous humblement au service des autres tout en les remettant sans cesse à Dieu. Vous aurez alors une communauté mature, vous aurez des collaborateurs efficaces, plein d'onction qui savent prendre des initiatives spirituelles. Vous verrez combien votre charge est allégée et vous verrez avec satisfaction des gens se lever pour servir Dieu. Ne voyez pas en eux un potentiel de « dîmes » et d'offrande mais priez pour que ceux qui vous sont échus en partage deviennent plus forts et plus grands que vous !

Que ces quelques lignes vous donnent la liberté et la croissance. 

Ezéchiel 37 Ministères © Août 2013

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________