Les quatre réponses de Dieu.

___________________________________________________________________________________________________________________________

Aujourd'hui, beaucoup d'enseignements circulent sur la réponse aux prières en activant sa foi. Ces enseignements, s'ils sont mal compris, pourraient faire croire à la réponse de Dieu instantanée à toutes nos demandes, un peu comme si l'on mettait une pièce dans un distributeur à bonbons et que nous obtenions d'office ce que nous avons commandé. Si nous sommes en accord avec le principe de la foi, le non exaucement de certaines de nos prières ne doit pas être vu seulement à cause d'un manque de foi car il existe bien des raisons à cela. Nous espérons que cet article vous fera du bien et qu'il vous encouragera à prier toujours plus dans une totale et complète dépendance en votre Seigneur qui Lui sait toutes choses parfaitement.

Première réponse : OUI.

Marc 11.24 - Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir.

Nous aimerions tous que la réponse de Dieu à nos prières soit ce oui franc et instantané. Il est vrai que parfois, surtout au début de notre vie chrétienne, la réponse à notre prière survient dès que nous l'avons formulée. Je n'ai pas à m'étendre sur cette réponse car il est évident qu'elle est une satisfaction et une joie profonde. Cependant pour que ce OUI se manifeste, n'oublions pas la recommandation de Jean qui dit : « Nous avons auprès de Lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, Il nous écoute, et si nous savons qu'Il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous Lui avons demandée » (1 Jean 5.14 et 15). N'oublions pas non plus qu'Il espère voir en nous de la persévérance dans la prière afin d'arriver à l'exaucement.

Deuxième réponse : NON.

Jacques 4.3 - Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions !

Dieu peut nous répondre carrément non quand nous le prions et il peut y avoir plusieurs raisons à cela. La plus triste c'est la prière qui émane d'un cœur qui ne recherche que sa propre satisfaction dans un égoïsme exacerbé. On ne peut pas mettre le Créateur de l'univers dans « notre poche » par une attitude pieuse et par des prières qui ne cachent que nos propres désirs. Notre Seigneur ne se laissera jamais impressionné par une attitude capricieuse qui révèle un caractère enfantin dans la foi.

Dieu sait exactement ce qui est le meilleur pour nous. Il sait très bien qu'en exauçant certaines prières, cet exaucement aura des conséquences néfastes sur nos vies, ou celle d'autres, à moyen ou à long terme. Imaginez un Jacques et un Jean qui ont la foi pour que le feu tombe du ciel sur un village parce qu'ils n'ont pas été reçus comme ils estimaient devoir l'être. La réponse de Jésus est très significative : « Vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés » (Luc 9.51 à 56). Devant nos prières non exaucées demandons-nous si ce n'est pas Dieu Lui-même qui nous dit NON !

Autre exemple, bien connu, celui de Paul. Celui-ci souffrait d'une « écharde » dans sa chair. On ne sait pas exactement de quoi il s'agissait mais peu importe. Il a prié trois fois pour que Dieu l'enlève. La réponse de Dieu a été un « non » sous entendu dans la réponse : « Ma grâce te suffit ! ». En d'autres termes, le Seigneur lui répondait : « Ne t'inquiète pas pour çà, Je serai là pour que tu la supportes ». Paul en a conclu que Dieu permettait cette « épreuve » pour qu'il reste humble.

Troisième réponse : NON PAS ENCORE !

Luc 1.13 - Ne crains point, Zacharie, car ta prière a été exaucée.

Zacharie et Elisabeth, son épouse, attendaient depuis de nombreuses années d'avoir un enfant, ils avaient certainement longuement prié mais l'exaucement n'était pas venu. Tout semblait perdu. Maintenant qu'ils sont âgés, c'est ce moment que Dieu choisit pour les exaucer. Les raisons de ce « retard » ne nous sont pas expliquées mais nous pouvons penser que ce moment-là était le temps de Dieu  pour susciter un prophète comme Jean-Baptiste. Nous pouvons en tirer un enseignement. Si votre fils de cinq ans vous demande un bidon d'essence, vous n'allez certes pas le lui donner, ou du moins je l'espère vivement. Maintenant, s'il est âgé de dix-huit ans, vous allez raisonnablement accéder à sa demande.

Pour des raisons que quelquefois nous allons ignorer, Dieu ne nous donne pas l'exaucement attendu parce que nous ne sommes pas prêts à assumer l'exaucement. Beaucoup de jeunes prient pour leur conjoint et c'est une très bonne chose mais ont-ils déjà envisagé que Dieu ne répondait pas parce qu'ils ne sont pas prêts à pouvoir vivre une vie de couple et que le Seigneur de compassion veut d'abord changer leur caractère avant de leur donner le conjoint idéalement choisi pour eux ou pour elles ?

C'est dans le calme et la confiance que sera votre force. Oui c'est dans cette confiance en Dieu qu'Il sait le bon moment pour répondre et dans le calme de l'attente confiante que résidera cette force surnaturelle pour obtenir le « premier choix » et non pas le « second choix », nettement moins bon.

Quatrième réponse : NON, J'AI MIEUX !

Éphésiens 3.20 - Or, à Celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons.

C'est peut-être la plus belle des réponses. Dans notre timidité, nous nous approchons de Dieu avec des demandes « raisonnables » alors qu'Il peut faire tellement plus. Un dicton dit : « Le bien est l'ennemi du meilleur ». Dieu aime à se glorifier à travers des exaucements qui dépassent tout entendement humain. Quand nous prions, ne mettons pas Dieu dans un carcan ! Quand il s'agit de répondre à nos besoins, remettons-lui ceux-ci sans Le confiner dans une réponse. C'est ainsi que nous verrons ce « infiniment au-delà ».

Quand Dieu s'est présenté à Salomon, il lui a demandé : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? ». La seule demande de Salomon a été d'avoir un cœur intelligent pour assumer sa fonction de roi. Dieu lui a accordé cette sagesse mais de plus, il lui a donné la richesse et une gloire incomparable.

En conclusion, la foi est importante dans le domaine de la prière. Cette foi devrait se définir par une confiance complète dans la gestion de l'exaucement par Dieu. Ne nous décourageons pas si cet exaucement tarde à venir, Dieu va, à un moment donné ou à un autre, nous répondre. Prenons en exemple la veuve dont Jésus parle dans Luc 18 qui ne s'est point relâchée et découragée mais qui a obtenu la réponse à sa prière. Oui Dieu veut répondre à nos besoins existentiels, oui Dieu veut nous guérir, oui Dieu veut nous remplir de son Saint-Esprit. Il veut le meilleur pour nous, c'est cela qui doit alimenter notre foi et nous animer de persévérance jusqu'à son intervention. Si nous nous sommes arrêtés en chemin à cause du découragement, c'est le bon moment pour lever les yeux au ciel et pour dire : « Seigneur, j'ai confiance que tu entends ma prière et que Tu vas m'exaucer en ton temps ».

 Ezéchiel 37 Ministères © Février 2013

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________