Quand tout semble perdu.

___________________________________________________________________________________________________________________________

1 Samuel 30.4 - Alors David et le peuple qui était avec lui élevèrent la voix et pleurèrent jusqu’à ce qu’ils n’eussent plus la force de pleurer.

Vous est-il arrivé d'être tellement abattus que vous n'avez plus la force de pleurer ? Vous êtes-vous déjà exclamés : « Tout est perdu ? ». Avez-vous déjà ressenti une telle angoisse que vous pensiez que votre cœur vous lâcherait ? Dieu a permis que cette histoire de David nous soit racontée pour que nous puissions reprendre courage à travers son vécu. Quand tout est perdu, Dieu n'a pas encore dit son dernier mot ! Cet article a pour but de te redonner courage et foi dans le « Dieu de l'impossible » qui nous émerveille jour après jour mon épouse et moi. Mais pour bien comprendre ce qui est arrivé à David, faisons un bref historique de ce qui s'est passé.

Malgré que David avait été oint pour roi sur Israël, il avait du fuir les « appétits » meurtrier du roi en place : Saül. Il avait trouvé refuge avec une troupe de six cents hommes dans une ville des Philistins nommée Tsiklag. Les Philistins menaient campagne contre Israël et David s'était joint à eux. Ceux-ci, méfiants, lui avaient demandé de se retirer du champ de bataille, craignant qu'il ne se retourne contre eux. En revenant à Tsiklag, David dû constater que des Amalécites avaient brûlé la ville, emportant avec eux femmes et enfants et tout le butin. Là, devant ce désastre, ses propres « amis » voulaient le tuer ce qui amena David dans un terrible temps d'angoisse.

Existe-t-il un temps plus désespérant que celui-là : ayant perdu femmes, enfants, biens... et où sa propre vie est menacée ? Ce qui a sauvé David, c'est qu'il reprit courage en s'appuyant sur l'Éternel, son Dieu (verset 6). L'histoire se termine par un « happy end » car ils ont tout récupéré intact. Mais en quoi cette histoire peut nous encourager aujourd'hui ?

Arrêtons de pleurer !

Pleurer une perte est une chose normale et humaine. Jésus Lui-même n'a-t-il pas pleuré ? (Jean 11.35). Et je vous encourage vivement à exprimer vos sentiments et à laisser les larmes couler quand il le faut, même si vous êtes un homme.

Il y a des situations que Dieu peut changer en un tour de main, mais pour cela Il a « besoin » de nous car s'il y a un temps pour pleurer, et tant mieux si ce sont des pleurs de repentance, il y a aussi un temps pour reprendre courage et se lever. Pourquoi je parle de repentance ? Même si cela n'est pas explicite dans notre texte, je crois que David avait pris une mauvaise décision en accompagnant les Philistins dans leur campagne. Peut-être cherchait-il leur approbation ou avait-il cédé à un désir de vengeance sur le roi Saül. Quoi qu'il en soit, s'il n'était pas parti, Tsiklag n'aurait pas été mise à sac ! Ce que vous avez perdu est peut-être de votre faute mais j'ai une bonne nouvelle, cela ne change rien à l'intervention de Dieu. Rester dans un sentiment de culpabilité avec des : si j'avais su, j'aurais dû... ne vous aidera pas, au contraire.

Derrière tout cela, l'ennemi veut votre « peau » et votre anéantissement complet. Mes bien-aimés, arrêtons de pleurer, détournons nos regards de la situation pour les lever vers le ciel d'où nous viendra, à coup sûr, le secours. Apocalypse 2.5 nous dit : « Souviens-toi donc d’où tu es tombé ». « D'où » peut se traduire par la condition, la cause, l'origine : souviens-toi « pourquoi, à cause de quoi » tu es tombé et repens-toi.

Maintenant je voudrais aussi dire que toutes les pertes ne sont pas dues à une erreur de notre part et nous sommes peut être victimes du choix des autres, les six cents hommes de David subissaient les conséquences de son choix parce qu'ils l'avaient suivi avec confiance. Il n'en demeure pas moins qu'il faut à un moment arrêter de pleurer.

Cherchons la face de Dieu !

Allons puiser dans nos ultimes ressources ce qui va nous rendre confiance en Dieu. Souvenons-nous de ses multiples interventions à notre égard. Quand nous passons et repassons dans nos cœurs tous les exaucements de prière que nous avons expérimentés, notre confiance revient. Dieu ne nous a pas abandonné et Il ne nous abandonnera jamais (Hébreux 13.5). Ses projets de paix sont toujours d'actualité ! (Jérémie 29.11). Il veille sur nous comme sur la prunelle de son œil (Deutéronome 32.10). Cherchons ensuite ses directives pour sortir de cette situation. Rappelons-nous qu'avec l'épreuve, Dieu prépare le moyen d'en sortir (1 Corinthiens 10.13). Ce n'est pas dans nos propres forces que nous allons trouver ce moyen mais c'est en le cherchant Lui qu'Il nous le communiquera. Ce que Dieu cherche Lui, c'est notre écoute et notre obéissance.

Mettons nous en marche !

Dieu va nous redonner confiance et courage, cela ne peut pas être autrement ! Il va nous parler avec douceur et nous donner la solution. Ensuite, il faudra se mettre en marche en appliquant à la lettre ses instructions. Cela semblera peut-être difficile et il faudra probablement un certain temps, mais Dieu sera avec nous dans toutes nos démarches. David a tout retrouvé, peut-être que nous n'allons pas « retrouver » mais nous allons « trouver ». Job n'a pas « retrouvé » ce qu'il avait perdu mais il a « trouvé » au double de sa perte.

Bien-aimé, ce que je souhaite à travers ces lignes, c'est que tu reprennes courage en disant : « Non, tout n'est pas perdu ! ». Ta situation est peut-être très noire, voire désespérée, mais notre Dieu est un Dieu de miracles et rien, absolument rien n'est trop difficile pour Lui. Je t'en conjure, prend la décision de ne plus tourner en rond dans tes remords. Un seul pas en avant et tu es déjà plus loin, une seule pierre et la reconstruction est déjà entamée. Ne reste pas à te morfondre mais comme le fils prodigue dit : « J'irai... » (Luc 15.18).

Ezéchiel 37 Ministères © Octobre 2013

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________