Ne baisse pas les bras.

___________________________________________________________________________________________________________________________

Luc 22.31 et 32 - Simon, Simon ! Écoute : Satan a demandé de pouvoir vous passer tous au crible comme on le fait pour purifier le grain. Mais j'ai prié pour toi, afin que la foi ne vienne pas à te manquer. Et quand tu seras revenu à moi, fortifie tes frères.

Il y a un bel éclairage sur ce qui se passe dans les lieux célestes dans ce passage. Les chrétiens doivent prendre conscience de l'activité du diable pour pouvoir remporter leurs victoires, nier son action, c'est déjà s'exposer à ses attaques. Le diable veut cribler, détruire, faire souffrir et anéantir : il sait très bien que quand l'Église souffre, elle a difficile à gagner les âmes à Christ. C'est son aiguillon pour nous arrêter chacun d'entre-nous.

Pourtant, qu'est ce que je lis : « Satan a demandé de pouvoir ! ». Il doit demander l'autorisation à Dieu. De sa propre autorité, il ne peut pas le faire ! La question qui nous vient de suite c'est : mais pourquoi Dieu accepte-t-il ?  Dans ce cas-là, le crible sert de purificateur : l'enveloppe de l'épi (qui représente le principe de la chair) est séparée du grain, du fruit. Finalement, le diable avec toute sa haine, sert la cause de Dieu, de la même manière qu'en faisant tuer le Seigneur Jésus, il accomplissait le plan éternel de Dieu.

Dans ces moments difficiles, le Seigneur Jésus entre en scène avec son autorité incontestable. Mon ami(e), quelle doit être la bonne attitude ? Ne te soumets jamais à la souffrance même si pour un temps tu dois la supporter ! Cherche sans cesse la délivrance ! Réjouis-toi, ton ennemi ne peut rien faire de plus que la limite que le Père lui impose, cela mérite un « gloire à Dieu ».

Dans ces moments d'épreuve, notre Seigneur se présente comme notre avocat rempli d'amour. Il prie pour nous ! Une prière d'autorité pleine de grâce et d'amour. Quels que soient les mauvais projets de notre ennemi, Il en triomphe par sa bonté envers nous. Le Père est pleinement à son écoute parce que son plaidoyer s'appuie sur son propre sacrifice. Jésus présente son sang en signe de pardon devant toutes les accusations du diable. Satan voulait détruire Simon et les disciples, tout ce qu'il a obtenu c'est que Simon est devenu l'apôtre Pierre, plein de force spirituelle et de feu et que les disciples ont bouleversé le monde avec la bonne nouvelle du salut. Non seulement il n'a pas eu leur « peau » mais en plus, ils sont ressortis de leur épreuve plein de la vie du Saint-Esprit.

L'amour que Dieu nous porte est bien plus fort que toute la haine que le diable peut déchaîner contre nous. Il est perdu d'avance parce que l'amour triomphe de tout. Comme moi, tu as peut-être expérimenté que l'adversaire déchaîne sa rage contre toi à travers des circonstances ou des personnes, même chrétiennes quelquefois. Ne te fais pas de souci, la chaîne qui le retient ne se brisera pas. Il fait beaucoup de bruit et sa gueule s'ouvre sur des dents menaçantes, mais quand Jésus dit « stop ! », c'est stop. Réjouis-toi ! Plus il s'acharne, plus la victoire de Dieu sur ta vie sera éclatante. Le sang versé et le Saint-Esprit sont les garants que le Père sera fidèle à sa Parole et qu'Il transformera ton expérience en bénédiction... Confiance et foi mon ami.

Ecclésiaste 4.1 - J'ai constaté aussi toutes les injustices qu'il y a sous le soleil. Partout on voit des gens maltraités, ils pleurent, et personne ne leur rend courage. La force est du côté de ceux qui les écrasent, et personne ne leur rend courage.

L'Ecclésiaste fait partie des livres poétiques de la Bible. Salomon, qui l'a écrit, y trace un portrait de l'humanité relativement sombre mais sur certains aspects très réaliste. Effectivement, à travers les médias, nous pouvons constater aujourd'hui cette injustice qu'il dénonce et toute la souffrance des peuples et des individus due à la tyrannie de quelques personnes. Le constat est que sans la foi, il n'y a pas de secours possible ; sans Dieu, il n'y a pas d'espoir possible. Ce qui peut rendre courage à ces pauvres gens, c'est l'espérance que Dieu fera un jour justice mais surtout, qu'Il prend soin de ceux qui L'acceptent dans leur vie.

Le Seigneur est le défenseur de la veuve, de l'orphelin et de l'opprimé : Il se tient du côté du faible. Sa compassion c'est souffrir avec nous, c'est porter le poids avec nous, c'est nous conduire vers la liberté comme un jour Il a conduit Israël vers la liberté. Dans son amour, Il a payé le prix de notre salut à la croix. Jésus a proclamé bien haut : « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres ! » (Jean 8.32). Le destin des enfants de Dieu c'est d'être libérés de l'Oppresseur, le diable, qui à travers des êtres humains accomplit son œuvre de destruction et de mort par une cruauté sans limite. Mais son temps est devenu court, Dieu se choisit une armée d'hommes et de femmes avec le cœur en feu pour proclamer la libération et pour redonner espoir aux meurtris. Il n'y a jamais eu autant de personnes qui se tournent vers Jésus qu'aujourd'hui... C'est le bon moment pour toi pour reprendre courage et pour expérimenter cette libération.

Philippiens 3.13 - Mais je fais une seule chose : oubliant ce qui est derrière moi, et tendant toute mon énergie vers ce qui est devant moi,

La nostalgie est un mauvais sentiment, elle nous plonge dans le regret de ce qui a été et nous conduit, si on l'entretient, dans un état dépressionnaire. Les Israélites, dans le désert avec Moïse, ont finalement gâché leur avenir et raté leur destinée d'entrer dans le pays promis à cause de la nostalgie. Ils repensaient aux choses qu'ils avaient en Égypte et cela les conduisait dans le mécontentement. Ils avaient oublié comme ils étaient malheureux quand Pharaon régnait sur eux.

L'apôtre Paul, qui a écrit notre verset, pointait son énergie dans une seule direction : ce qui est devant ! Le passé est le passé, il faut l'oublier ; y retourner ne sert à rien. La nostalgie est une des plus grosses pierres d'achoppement à la vie de l'Esprit. Elle ferme notre cœur à de nouvelles expériences et nous pousse à essayer de reproduire le vécu. Or, le Saint-Esprit a une pluie d'onction différente pour chaque époque, sa grâce se renouvelle encore et encore.

Mes ami(e)s, ayons l'humilité de croire que nous avons sans cesse besoin d'apprendre de Dieu. Portons-nous vers l'avant en oubliant ce qui est derrière. Déposons notre bagage pour nous laisser surprendre par la créativité du Saint-Esprit. Si vous regardez de vieilles photos, ne tombez pas dans le regret de cette époque mais que le souvenir de votre amour vous pousse, aujourd'hui, à lui démontrer cet amour en actes concrets. Vivons notre présent à fond pour préparer un avenir plein de bénédictions.

Ezéchiel 37 Ministères © Septembre 2010

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________