La louange prophétique (première partie).

___________________________________________________________________________________________________________________________

Jean 4.24 - Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en Esprit et en vérité.

Avant toute chose, il faut bien définir ce que nous entendons par louange prophétique. La louange a pris un essor considérable dans la vie des communautés et un mouvement spirituel profond l'accompagne. Pourtant, chacun se fait sa petite idée sur le sujet. Dieu cherche deux choses : les perdus et des adorateurs. Il te cherche toi pour que tu deviennes un adorateur en Esprit et en vérité. Mais avant de parler de cette louange en communauté, il est important de savoir que cela commence dans notre relation quotidienne avec le Seigneur.

Ephésiens 5.19 - Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur.

La relation avec le Père dans la louange ne devrait pas se vivre que le dimanche, d'une manière communautaire, mais elle devrait se vivre d'une manière quotidienne, le temps de culte devenant le point culminant d'une semaine d'adoration. Le Saint-Esprit nous accompagne partout, si nous Lui laissons la place. Il est avec nous au réveil, au travail ou en classe, dans notre maison, dans notre voiture, partout... à tout moment nous avons accès au trône de Dieu pour vivre un temps avec Lui. Nous sommes autant à « plein temps pour Dieu » quand nous faisons la vaisselle et le ménage, quand nous réparons une voiture ou que sais-je que le prédicateur qui vit par la foi. Nous pouvons vivre vraiment des temps forts d'adoration et de contemplation simplement en disposant notre cœur à cela.

Le Père nous aime pour ce que nous sommes, Il aime profondément ces temps d'amour avec nous, il y a une « fusion » entre Lui et nous, comme Paul nous le dit, nous devenons un seul esprit avec Lui (1 Corinthiens 6.17). Dans cette « fusion », il nous met à nu et nous console, Il se dévoile aussi et déverse en nous son amour et le fruit du Saint-Esprit, c'est ainsi que nous apprenons à le connaître et à l'aimer de plus en plus. Nous avons un profond besoin de ces temps d'intimité pour savoir notre réelle identité, qui nous sommes en Dieu. Celui qui vit cette adoration d'une manière quotidienne n'a pas de difficulté à la vivre en communauté, au contraire il vit pleinement la présence de Dieu dans la louange de l'église et se réjouit de voir ses frères et sœurs adorer Dieu avec la multitude des anges. La louange prophétique devient un temps d'éternité.

Philippiens 4.4 - Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous.

Quand nous nous réunissons en tant que peuple du Seigneur, il faut savoir qu'il y a une sorte de crescendo avant d'entrer dans le saint des saints de la présence de Dieu. D'abord, il faut que nous vivions dans l'action de grâce. L'action de grâce est un état d'esprit reconnaissant pour ce que Dieu fait dans nos vies. C'est un regard positif sur la bénédiction et non pas sur le manque. Elle est en opposition avec une façon de vivre mécontente. Si nous passons notre temps à nous plaindre et gémir, notre bouche dévoile notre cœur et même si nous chantons avec les autres, nous sommes éloignés de Dieu.

Quand nous avons ce cœur reconnaissant, nous sommes poussés à chanter, danser, élever le nom du Seigneur pour ce qu'Il fait et pour ce qu'Il est. C'est en vérité parce que c'est ce que nous vivons : nous chantons « Dieu est bon » parce que nous avons expérimenté sa bonté.

Cette louange communautaire amène la présence de Dieu, parce qu'Il siège au milieu des louanges de son peuple. Là, Il commence à parler, par la voix prophétique. Cette voix peut se manifester par un chant spontané (un chant de louange qui n'était pas écrit avant), par la prophétie et même par la prophétie chantée. Quand le Saint-Esprit commence à parler, ceux qui ont le cœur ouvert entrent dans cette Parole et ils commencent à vivre l'adoration, l'entrée dans le saint des saints, seuls mais unis avec les autres. L'adoration devient très intimiste avec Lui, comme l'intimité d'un couple dans sa chambre (Matthieu 6.6) et nous pouvons avoir l'impression de n'être que Lui et nous, même si nous sommes entourés de centaines d'autres qui vivent la même chose.

Finalement, si nous continuons dans cette adoration, nous allons atteindre la contemplation. Là nous n'avons même plus besoin de prononcer des mots, il ne reste qu'une admiration débordante de qui est Dieu, de nous laisser chouchouter, cajoler, aimer. Vous y trouverez probablement une explication au pourquoi certains pleurent, rient, tombent ou restent prosternés à terre.

Psaumes 96.6 - La splendeur et la magnificence sont devant sa face, La gloire et la majesté sont dans son sanctuaire.

En fait ces « manifestations » se produisent parce que nous sommes sous la gloire de Dieu, couverts par Lui. En tant que responsable d'un groupe de chantres, j'ai vu des choses merveilleuses se produire pendant ces moments. Certains sont guéris physiquement, moralement, spirituellement. D'autres sont libérés de la souffrance, d'une amertume, d'une condamnation. Tout cela peut être accompagné de sensations physiques, toutes bonnes et rafraîchissantes.

Le dénominateur commun, c'est que celui qui se laisse aller quand il est devant la face du Père, ressort de ce moment rempli d'amour pour son Seigneur et pour les autres. J'ai vu des familles se réconcilier, des demandes de pardon, des vies transformées, des conversions même. Mes amis, nous avons beaucoup à gagner si nous laissons le Saint-Esprit conduire nos moments de louange communautaire. Sans l'Esprit de Dieu, nous ne faisons que nous faire plaisir à nous-mêmes.

Je dis souvent à mes collaborateurs dans le service de la louange que nous avons plus de liberté que Dieu... Je m'explique, si j'ai envie d'écouter telle ou telle chanson, je choisis le cd qui correspond. Combien de fois, le Seigneur aurait aimé entendre dans notre culte tel ou tel chant et nous nous sommes limités à faire les chants qui nous plaisent. Dans votre communauté, combien de place a le Saint-Esprit dans la préparation et l'exécution de la louange ? Combien de fois c'est Lui qui prend le contrôle ?

Inscrivez cette vérité dans votre cœur, la louange n'est pas une préparation à la prédication, elle n'est pas pour nous, elle est pour le Seigneur et à chaque fois Il veut répondre en répandant sa bénédiction. Cette bénédiction ne pourra se répandre que si nous Le laissons faire. Je prie pour que vous soyez touchés par la grâce afin que dans votre prochain culte communautaire Dieu puisse manifester sa présence, car Lui est toujours prêt. Es-tu prêt, toi, à réjouir le cœur de celui qui n'attend que ton amour ?

Ezéchiel 37 Ministères © Juin 2010

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________