Islamophobie.

___________________________________________________________________________________________________________________________

Galates 4.29 - de même qu’alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’Esprit, ainsi en est-il encore maintenant.

Dans notre verset Paul fait référence à Ismaël, le fils de la chair, qui persécutait Isaac, le fils de l'Esprit et il ajoute qu'il en est encore ainsi aujourd'hui. Nous savons qu'Ismaël est le père des douze tribus arabes et qu'Isaac est le père de la nation juive mais aussi par extension de l'Église. Il est évident que le diable n'abandonne jamais un de ses plans et qu'il n'a certes pas abandonné l'idée que la foi d'Ismaël, l'islam, persécuterait la foi d'Isaac, le christianisme. La confrontation est inévitable car elle ne concerne pas seulement des êtres humains mais des enjeux spirituels importants où s'affrontent puissance des ténèbres et puissance de Dieu.

Quand nous parlons de l'islam, il faut faire une distinction entre la « machine » religieuse qu'il représente et les musulmans eux-mêmes. Il est difficile aujourd'hui d'aborder un sujet comme celui-ci sans que le lecteur fasse l'amalgame. Pour exemple, si nous traitions de l'homosexualité, nous serions vite taxés d'homophobes rejetant les homosexuels en bloc. L'homosexualité est une dérive mais le Seigneur est plein de miséricorde et d'amour pour les homosexuels, quels qu'ils soient et il est très important de faire la différence. De même, traiter du sujet de l'islam ne veut pas dire que nous voyons dans chaque musulman un ennemi potentiel qu'il faut rejeter de toutes ses forces ! Dieu aime les musulmans mais l'islam, lui, est dangereux pour le chrétien et bien qu'il ne faille pas tomber dans la phobie, Jésus nous a averti d'être prudents (Matthieu 10.16). Mais en quoi est-il « dangereux » ?

L'islam est très structuré et il s'infiltre partout. Dans bien des aspects, il a engagé ses adeptes dans des pratiques que nous enseigne la Bible. Les musulmans prient beaucoup, jeûnent, étudient le Coran assidument et luttent d'une manière pacifique ou violente pour l'instauration de la charia qui codifie les aspects publics et privés de la vie d'un musulman, ainsi que les interactions sociétales. Ils respectent scrupuleusement l'hospitalité et l'accueil, ils sont d'ailleurs très unis entre eux. Ajoutez à cela des liens profonds avec l'occultisme et vous obtenez une « machine » à persécution active qui sévit dans le monde entier. Nous sommes loin de faire la promotion de l'islam, en fait, il est une copie charnelle de ce que devrait être l'Église.

Pour la majorité des membres qui composent l'Église, il y a un manque de discernement des temps que nous vivons. Que nous l'acceptions ou non, il y a une islamisation dans nos pays européens et la percée de l'Évangile devient de plus en plus difficile. La persécution n'est peut être pas visible en surface mais de fortes oppressions démoniaques se manifestent et affaiblissent considérablement l'impact de l'Église de Jésus-Christ. Notre futur proche est fortement menacé et la « liberté » dont nous jouissons encore aujourd'hui semble bien précaire. L'Église occidentale, dans sa majorité, n'est pas prête à affronter cette menace et nous craignons fortement que quand elle se manifestera, beaucoup renieront la foi en Jésus.

Comment nous préparer à ces temps difficiles qui viennent ? Il n'y a pas de secret ! Un retour à une vie consacrée faite de prières ferventes, de jeûnes et d'études de la Parole de Dieu est indispensable. Nous avons aussi profondément besoin de nous unir, quel que soit le nom de notre confession ! Cela fait trop longtemps que nous nous battons les uns contre les autres sur tel ou tel aspect de la doctrine en oubliant l'élément central de notre foi commune à tous, à savoir Jésus-Christ, Fils de Dieu, mort pour nos péchés et ressuscité le troisième jour. Le peuple de Dieu devrait s'unir pour chercher la face de son Seigneur et pour recevoir de Lui toute l'onction du Saint-Esprit qui l'armerait pour ces temps périlleux et difficiles.

Bien-aimés, veillons et prions. Le diable rôde avec l'optique de « dévorer » celui qu'il pourra. L'Église du 21ème siècle passera par un creuset purifiant et l'histoire de l'Église nous apprend qu'il se manifeste par des temps de persécutions. Il est encore temps de se préparer et de revenir de tout son cœur à notre Dieu qui ne se lasse pas de faire miséricorde. Ne sombrons pas dans la phobie mais comme le dit le dicton : « Un homme averti en vaut deux ». Que cet avertissement nous incite à marcher ensemble vers la délivrance finale que sera le retour du Seigneur Jésus.

Soyez pleinement béni(e)s

Ezéchiel 37 Ministères © Juin 2013

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 
 

 

RETOUR A L'INDEX

 

RETOUR A L'ACCUEIL

 
 
 
Merci beaucoup pour votre soutien...

 

 

 
___________________________________________